Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 17:55

Nous reproduisons volontiers cette déclaration que le Syndicat Carsat-Aquitaine nous a envoyé parce qu'elle rappelle utilement que les cotisations sociales sont une part de notre salaire et que seuls les travailleurs devraient élire leurs représentants pour gérer les Caisses :

A l’heure où nous allons fêter les 70 ans d’existence de la Sécurité Sociale, jamais celle-ci n’a subi autant d’attaques gouvernementales, mais pas que…
Les organisations patronales combattent, depuis sa création en 1945, le système de Sécurité Sociale.
Notons qu’à sa création en 1945, le patronat, qui avait massivement collaboré avec le régime de Vichy, était exclu fort justement de la gestion des caisses de Sécurité Sociale.
Depuis les ordonnances de 1967 (Jeanneney-De Gaulle), le patronat a trouvé l’occasion de participer à son saccage : ces ordonnances ont supprimé les élections des conseils d’administration des caisses, pour instaurer un paritarisme qui fait la part belle au patronat. En effet, les patrons occupent 50% des sièges alors qu’ils ne représentent que 20 % (toutes entreprises confondues) de la population (du coup, leurs décisions se retrouvent souvent majoritaires grâce à certaines alliances). Le gouvernement d’alors a supprimé le droit de vote de quelques 20 millions de salariés et cela n’a choqué presque personne.
Ainsi, dans les organismes de protection sociale, se retrouvent donc, sous l’étiquette du patronat, des groupes dont les intérêts consistent à défendre la privatisation de la protection sociale solidaire.
A la CARSAT Aquitaine, nous voyons, régulièrement, des décisions du Conseil d’Administration complètement ubuesques et clairement à l’opposé des valeurs qui ont fondé notre Sécurité Sociale. Dernier exemple en date, lors du conseil d’Administration du 2 avril 2015 : la décision de fermer l’agence retraite de Villeneuve sur Lot a été prise. Tous les syndicats patronaux ainsi que les syndicats censés défendre les intérêts des salariés (assurés sociaux), hormis la CGT, ont voté pour la fermeture de cette agence, comme ils ont décidé de la fermeture progressive des accueils « tout venant » pour « tendre progressivement vers le tout RDV ».
Les fermetures d’agences, de permanences, d’accueils sans RDV excluent de fait les populations qui en ont le plus besoin ; exclusions totalement à l’encontre des valeurs de notre Sécurité Sociale.
Ces situations de fermetures sont les mêmes chez nos collègues des CAF et des CPAM, qui partagent comme nous le constat d’exclusion d’une partie de la population, en particulier, la plus fragilisée.
Cette situation accentue le sentiment de mal-être des salariés et la perte du sens de leurs métiers.
Régulièrement, des décisions de ce type sont prises allègrement en Conseil d’Administration (CA) comme le vote de budgets restrictifs empêchant le personnel de remplir ses missions, la baisse des budgets ASS, la fermeture progressive de permanences, etc…
Rares sont les voix qui s’élèvent contre cette casse. Seule la CGT et ses représentants maintiennent dans ce CA des revendications de progrès social.
Alors que le pouvoir actuel ne cesse de dénigrer les syndicats et les salariés, la création de la Sécurité Sociale a démontré qu’une gestion par les salariés eux-mêmes du fruit de leur travail et de leurs salaires, sans la présence des organisations patronales, était possible et largement plus viable.
La CGT CARSAT Aquitaine, à contre-courant des régressions actuelles, maintient sa revendication d’une gestion de la Sécurité Sociale assurée par des représentants (issus d’organisations de salariés uniquement) élus au suffrage direct par les assurés sociaux, totalement indépendante de l’Etat et des intérêts patronaux.
POUR DEFENDRE NOS ORGANISMES DE SECU NE COMPTONS PAS SUR LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
CGT CARSAT Aquitaine, le 21 Avril 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT
commenter cet article

commentaires