Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 23:21

Notre premier sentiment nous porte à exprimer notre horreur devant des actes abjects et notre solidarité avec les victimes et leurs familles. Mais ce sentiment ne peut pas nous empêcher de réfléchir. Depuis des années, nos gouvernements mènent des guerres au Moyen-Orient et en Afrique (Irak, Libye, Mali, Syrie...). Les armées de notre pays sèment la mort au nom d'intérêts économiques liés au pétrole et à des motifs de puissance ex-coloniale.

Ce sont bien ces interventions de l'impérialisme français qui ramènent brutalement la guerre en plein Paris. Avec son lot de victimes innocentes qui payent pour les aventures au parfum colonial de nos gouvernements.

Sans surprise, nous observons que le gouvernement s'empresse de profiter de la situation pour interdire les manifestations politiques, syndicales et écologistes prévues dans la prochaine période. Nous condamnons ces restrictions aux libertés qui n'ont aucune utilité dans la lutte contre les actions terroristes. Nous condamnons de même les politiciens qui profitent de ces attentats ignobles pour lancer de nouvelles attaques à l'encontre des familles immigrées installées de longue date comme à l'encontre des réfugiés récents qui précisément fuient les guerres entre le djihadisme totalitaire, les régimes dictatoriaux de la région et les puissances occidentales.

Comme après les attentats contre Charlie-Hebdo, nos dirigeants politiques tentent la mascarade de l'Union Nationale. Comme si la frontière pouvait disparaitre entre patrons et salariés, riches et pauvres, alors même que des secteurs important de la bourgeoisie française (en particulier ceux du secteur de l'armement et ceux du pétrole) poussent à des guerres dont les travailleurs ne sont pas demandeurs !

Au vue de ces réflexions, nous dénonçons vivement l'appel intersyndical co-signé par notre confédération qui à aucun moment ne met en cause les responsabilités politiques des gouvernements successifs dans l'escalade meurtrière qui s'annonce ; pas plus qu'il ne met en cause les fermetures délirantes des services publiques en Ile de France ce week-end (alors que les centres commerciaux vont ouvrir dimanche, les piscines resteront fermées...). Ou encore les restrictions aux libertés syndicales incluent dans l'état d'urgence. Nous publions ci-joint (à grand regret mais pour que chacun puisse juger) le texte du communiqué unitaire :

Après les attentats effroyables commis cette nuit à Paris, les organisations signataires CGT - CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU assurent de leur solidarité toutes les personnes et leurs proches qui en ont été victimes.

En frappant indifféremment la population, en ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par beaucoup de jeunes, les terroristes envoient un message clair : c’est bien toute la société qui est aujourd’hui visée.

C’est pourquoi le mouvement syndical, tout comme il s’était rassemblé après les attentats de janvier dernier, exprime ensemble son émotion mais assure aussi que rien ne saurait remettre en cause sa détermination à lutter contre toute les atteintes à la démocratie, à la paix et aux libertés.

Comme elles l’avaient fait au début de l’année 2015 en décidant de travailler sur toutes les incidences pour le monde du travail, matérialisé par le texte "Vivre ensemble, Travailler ensemble", les organisations syndicales se retrouveront très prochainement pour poursuivre leurs échanges sur la situation créée par ces attentats et poursuivre leur engagement pour lutter contre les replis, les stigmatisations, les divisions, contre toutes tentatives de terreur dans lesquelles veulent nous enfermer les terroristes, afin de continuer à faire société ensemble.

Paris le 14 novembre 2015

Partager cet article
Repost0

commentaires