Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 19:15

De nombreuses structures CGT publient des déclarations incitant les salariés à aller voter au second tour pour faire barrage au Front National.

Nous ne serons pas de ceux qui, figés dans leur dogmatisme et leur pureté doctrinale crient à la trahison. Les militants se réclamant d'un syndicalisme de classe, anticapitaliste, sont trop peu nombreux pour ajouter à nos faiblesses des divisions inutiles : que chacun fasse en conscience ce qui lui parait le moins pire en précisant de surcroit que chaque région pose une équation particulière.

Avec tous les militants lutte de classe, nous partageons deux appréciations :

C'est 30 ans de casse sociale, de destruction des services publics et d'augmentation du chômage qui sont responsables de la montée de FN. Ce n'est pas "la faute aux abstentionnistes" mais aux politiques d'austérité des gouvernements de droite comme de gauche si le FN progresse.

Et c'est l'allégeance des directions du PCF, du PG, d'Ensemble et des Verts au PS qui ajoute à la confusion. Allégeance renouvelée pour ce second tour des régionales en échanges de quelques vice-présidences...

Dans ce contexte nous ne sommes pas sûrs que les appels syndicaux à voter apportent la clarté. Prenons l'exemple de l'appel du Livre parisien (SGLCE) :

"notre régime démocratique trouve son fondement dans le droit de vote. Les
citoyens français peuvent se faire entendre en votant, en élisant leurs représentants"

Le problème étant qu'une fois élus lesdits représentants se moquent de leurs promesses et du bon peuple ! Alors que dans la CGT nous exigeons plus de transparence, plus de démocratie directe, plus d'AG de militants bref plus de contrôle collectif sur les élus dans l'entreprise, il faudrait accepter l'inverse pour les élus dans la cité ???

Le FN a gagné des voix populaires avec un soi-disant programme social, mensonger et incohérent. Dès la moindre grève il est prompt à dénoncer les fainéants et les syndicalistes. En 1995 comme en 2010 tous les militants (et même les médias) constataient la "disparition" du FN à l'occasion des mouvements sociaux d'ampleur.

C'est donc bien mieux par l'amplification des luttes sociales, par la généralisation des grèves, par l'expropriation des capitalistes et l'autogestion du pays que nous combattrons réellement le FN. La question n'est plus de changer des élus mais de changer de système démocratique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires