Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 13:23

Tour-de-vis-antisocial-15-mai-v2_m.jpgLa journée d'action dans la Fonction Publique du 15 mai prochain donne une première échéance pour organiser la riposte face au pacte de responsabilité du gouvernement Valls. Ça c'est ce qu'on voudrait en faire, mais personne ne dit que ca sera facile!

 

Revenons d'abord sur l'appel intersyndical

http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article4308. Passons brièvement sur l'absence d'appel franc à la grève, la formulation "se mobiliser, notamment par la grève" doublée d’une nouvelle intersyndicale dès le 15 mai au soir étant relativement satisfaisantes. Le point de débat essentiel, c'est la reconstitution de l'unité syndicale, seules la CGC et FO n'ayant pas signé, FO appelant néanmoins à la grève sur ses propres bases. Bien entendu il y a un prix à payer sur le contenu, la CFDT et l'UNSA étant favorables au pacte de responsabilité, allant jusqu'à mobiliser pas moins de 200 militants à elle deux le 1er mai en soutien au pacte !

En conséquence l'opposition à la politique gouvernementale et au pacte n'est pas mentionnée dans l'appel intersyndical, qui est du coup vide sur le fond puisque le blocage des salaires est une conséquence directe des coupes dans la Fonction publique.

Des voix s'élèvent en ce sens dans la CGT, remettant en cause toute action commune avec la CFDT.

 

Pour notre part, nous considérons qu’avoir un appel intersyndical avec des revendications claires sur les salaires c'est le minimum, d'autant que c'est avant tout sur ce sujet que les salariés nous attendent.

Par contre, il est indispensable d’élargir la mobilisation en étendant les revendications à l'opposition au pacte de responsabilité, et en ce sens la présence de la CFDT et de l'UNSA pourraient rendre le message confus.

Il est donc indispensable d'avoir une expression claire de la CGT articulant la lutte pour les salaires et la défense des services publics avec la construction d'une mobilisation contre le pacte de responsabilité, et sur ce point le matériel de l'UGFF est plutôt satisfaisant (voir par exemples les fiches http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article4162 et le préavis http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article4280 ).

Il aurait de plus été logique de chercher à rassembler sur ces bases, avec une expression commune des organisations syndicales se retrouvant depuis le début du mandat d'Hollande contre l'ANI, contre le pacte etc. : CGT, FSU, Solidaires, FO. Après tout, c'est bien ce que la CFDT fait ouvertement en construisant un « camp réformiste » avec l'UNSA, la CFTC et la CGC.

C'est cette stratégie que nous mettons en débat dans nos syndicats. C'est bien en rassemblant les salariés avec une unité syndicale la plus large possible autour de revendications immédiates, tout en ayant une expression de la CGT mais aussi d'un front syndical combatif, qu'on se donnera les moyens de créer une mobilisation contre l'austérité.

Si les salariés se mettent en mouvement, on attend de voir si la CFDT et l'UNSA continueront de clamer leur amour du pacte de responsabilité.

Sous ces conditions, un appel commun avec des syndicats comme la CFDT ne semblerait pas si scandaleux que cela. En effet, l'appel à la mobilisation serait le résultat de l'unité des salariés ayant débattus des revendications et voulant les faire aboutir, notamment par l'unité syndicale.

On est bien là à l'opposé de la stratégie de la confédération, qui bien souvent utilise la CFDT comme un prétexte pour tirer la CGT vers des positions réformistes, refusant d’entrer en confrontation avec ce gouvernement PS au service du MEDEF.

En attendant, préparons cette date et tirons-en collectivement les bilans une fois qu'elle sera passée!

Partager cet article
Repost0

commentaires