Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 15:53

images.jpegDepuis une décennie, le Salon de l'Auto est devenu l'occasion de manifestations des salariés de la métallurgie. Suivant les années, les manifestants réussissent ou non à entrer, par la ruse ou par la force ! Le dernier salon, en 2012, fut l'occasion d'un affrontement dont les CRS sortirent vainqueurs, non sans quelques frayeurs dans leurs rangs !

Nous relayons ici la proposition de l'USTM 59/62, formulée depuis maintenant 5 mois, pour une apparition des métallos le 16 octobre prochain, au matin, devant le Salon de l'Auto, et qui est désormais reprise par la fédération :

 

Région métallurgie C,G,T,

Nord/Pas de Calais

1 rue Mirland - 1er étage

59300 VALENCIENNES

 

Déclaration de la REGION METALLURGIE

Pourquoi toute la métallurgie doit se mobiliser au salon de l'auto le 16 octobre prochain ???

Depuis maintenant plusieurs années, le patronat de l'automobile est devenu le fer de lance de l'UIMM, Les accords de compétitivité, l'organisation du travail (LEAN MANUFACTURING), la précarité à haute dose, toutes ces méthodes et pratiques désastreuses pour la santé et la vie des travailleurs et de leurs familles, sont désormais reprises et transposées dans l'ensemble des entreprises de la métallurgie et plus largement dans l'industrie par les patrons et les cadres de l'auto que l'on retrouve dans les industries du ferroviaire, de la sidérurgie et première transformation d'acier, l'aéronautique.

Le salon de l'Auto de Paris est un événement international qui est largement médiatisé dans le monde entier et que le patronat utilise comme vitrine commerciale mais c'est aussi, une vitrine de l'exploitation capitaliste quis'affiche au grand jour.

Personne ne comprendrait que nous ne nous mobilisions pas fortement le 16 octobre 2014, au matin dans toute la métallurgie.

C'est pour ces raisons que la Région Métallurgie Nord pas de Calais a pris la décision dès le mois de mai, de manifester au salon de l'auto et qu'elle est intervenue auprès de la Fédération pour affirmer la nécessité de se faire entendre et d'être visible durant cet événement international.

D'ailleurs dans la Région, des syndicats du Ferroviaire, de la sidérurgie et première transformation d'acier, les PME, PMI '" ont toujours largement participé aux manifestations des précédentes éditions du salon de l'auto.

Il aura fallu attendre le 4 septembre et la décision de la Confédération d'appeler à une journée d’action interprofessionnelle le 16 octobre, pour que la Fédération puisse prendre la décision d'appeler à un rassemblement face au salon de l'auto le 16 octobre 2014, à 10h30 et ainsi se caler sur la Confédération, 

Sommes nous toujours en capacité à la Fédération, sur des questions concernant notre profession, de prendre des décisions indépendamment de celles de la Confédération ?

Le même jour après midi, la Confédération appelle à une action interprofessionnelle avec un rassemblement sur Paris pour les organisations de l'Ile de France et les départements limitrophes, Les organisations de la CGT auront la responsabilité de décider des formes d'actions en province,

Autant dire que la Confédération a une nouvelle fois pris une décision d'action en demi-teinte ... !!!

Pour autant, l'occasion nous est donnée d'envoyer un message fort au patronat de la métallurgie qui casse nos entreprises, nos emplois et nos acquis avec le soutien du Gouvernement, à coup de milliards d'euros daides publiques (nos impôts),

Non la violence n'est pas du côté des travailleurs mais du côté de ceux qui cassent les entreprises et les emplois et ensuite mobilisent les CRS, C'est pourquoi, nous exigeons de pouvoir rentrer et manifester dans le salon de l'auto sans avoir d'état d'âme.

La Région Métallurgie du Nord Pas de Calais appelle l'ensemble de ses organisations syndicales à appeler à la mobilisation des salariés partout dans les entreprises de la métallurgie pour le 16 octobre 2014 au salon de lauto.

 

Le 16 septembre 2014

 

Affrontements devant le Mondial de l'Auto 2012


Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article

commentaires

poix 25/09/2014 08:07


Bonjour camarades.


 


Entièrement d'accord avec votre analyse au sujet de la fédé des métaux sur le salon de l'auto.


On a toujours entrés, de grè ou de force; en 2012 j'étais avec les Goodyear (je suis retraité Valeo et militant sur l'ul zone industrielle nord d'Amiens)et on en a pris plein la gueule en
descendant des bus, bon c'est vrai qu'on les a secoués un peu aussi. Avant les bureaucrates fédéraux négociés avec les responsables du salon et on rentrés bon an mal an (sous le règne sarkosien)
mais en 2012 sous le régime fascite hollandien on étaient unfort ratio CRS / manifestants assez conséquents. On étaient peut-être 3 ou 4000 à vouloir entrer mais on s'est faits lâchés vers 12 h
00 lorsque une grosse majorité est parti défiler "bastille / nation" avec les confédéraux. On est resté de mémoire : 300  Goodyear avec quelques centaines de Peugeot, Ford, Sanofi etc.. à
vouloir entrer et on en a pris plein la tête mais eux aussi s'en souviennent. J'ai lu dans un courrier "fédéral" une déclaration de la plus haute importance d'un dénommé Sébastin Tomas que je ne
connais pas et auquel je refuserais de serrer la main si on me le présenté et qui après avoir longuement fait une analys de classe de la situation éco et politique termine en disant qu'il fallait
manifester le 16 au salon de l'auto avant de rejoindre la manif parisienne mais surtout en "évitants des heurts qui détruise l'image de marque de la CGT".


Excusez-moi les camarades mais je serais vendredi 26 septembre à 5 h 00 du mat avec les Goodyear sur la zone où on leur réserve quelques surprises mais je ne serais certainement pas le 16 octobre
dans une journée d'action où tout est fait pour que cela ne marche comme depuis plusieurs années. C'est peut-être le prix à payer pour que notre ancien secrétaire confédéral Bernard Thibault
hérite d'une place (combien de fois le SMIC mensuellement) au BIT avec notre ancien maire d'amiens Gilles DE Robien le bien nommé. Sachant que la place de la honte de Thibault était tenu par un
militant FO depuis 1996; on a les amis que l'on mérite. Les miens iront peut-être avec vous au salon de l'auto mais pour y rentrer pas y faire de la figuration.


Recevez mes fraternelles salutations.