Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 17:03

filpac-cgt-copie-1.jpg

Nous reproduisons ci-dessous le début (voir ici en pdf)  du tract de la Filpac-Cgt sur l'après 10 septembre.

En exigeant le retrait pur et simple du projet de loi qui détricote un peu plus le droit à la retraite, la Filpac affiche une position radicale dont nous nous réjouissons. Néanmoins pour que notre joie soit entière faudrait-il que les actes soient en accord avec l'objectif. En effet, es militants parisiens du SGLCE se souviennent qu'en 2010 contre la réforme Sarkozy, ils furent convoqués à la Fédération pour qu'ils cessent les journées de grève de 24h qui accompagnaient chaque journée de mobilisation. Et malheureusement en 2013, en absence de mouvement de grève dans la profession pour le 10 septembre, chacun peut mesurer que la combativité réelle de la direction fédérale est très en dessous de l'objectif "retrait du projet de loi". Reste à savoir ce que voudront, ou pas, faire les syndiqués lors de la prochaine échéance ?

 

 

C’était décidé par avance : médias et gouvernement avaient décrété qu’il n’y aurait personne dans la rue le 10 septembre. Et pourtant ! Ce premier rendez-vous de rentrée montre tout autre chose que la résignation escomptée ! Et maintenant ? On va aux champignons, en attendant que Hollande, entre deux guerres, continue la sale besogne de Sarkozy ? Non ! Ce projet de loi anti-retraite doit être retiré. Contre le patronat qui exige une baisse du coût du travail, revendiquons une hausse générale des salaires, des pensions et des prestations sociales ! L’argent ? Celui de l’évasion fiscale y pourvoira  (il fuit par valises entières pleines billets, selon les Douanes). Celui des surprofits des banques et des seigneurs du CAC 40 aussi. Après le 10, le combat continue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Retraites 2013
commenter cet article

commentaires