Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 19:04

Cette déclaration est une déclaration commune de la Direction fédérale de la fédération des Finances et des syndicats affiliés réunis le 12 janvier 2014. Elle fait suite à l’adresse de la Direction fédérale des 19 et 20 novembre 2014, adressée à toutes les organisations du CCN, à l’assemblée générale du 16 décembre 2014 et au dernier relevé de décisions de la CEC.
La fédération des Finances et ses syndicats approuvent la démission du Secrétaire général suite aux informations avérées sur des dépenses et les éléments de rémunération inacceptables et contraires aux valeurs morales et éthiques de la CGT qui ont choqué une très grande majorité de militants de notre champ professionnel « Finances ». Elle prend acte de la démission du Bureau confédéral.
Elle dénonce les conditions dans lesquelles se prépare le renouvellement du Bureau confédéral et du ou de la Secrétaire général-e. Comment accepter collectivement que le Secrétaire général démissionnaire soit au coeur du dispositif et qu’il puisse ainsi choisir une liste restreinte de camarades chargés de faire des propositions ? Nous refusons cette méthode qui jette le trouble et parasite forcément l’objectif partagé de rassemblement. De ce point de vue, il nous semble pertinent que l’ex secrétaire général démissionne de la Commission exécutive confédérale.
Elle souhaite qu’un collectif de direction soit élu dans les meilleures conditions possibles. Il doit être composé :
••
en respectant la parité femmes-hommes,
••
de camarades reconnus pour leurs compétences, leurs apports aux luttes et à la démarche de la CGT, leurs engagements, leurs capacités de rassemblement dans le pluralisme, la diversité de la CGT et leur attachement à nos valeurs.
Les camarades démissionnaires de la Commission exécutive confédérale doivent être remplacés très rapidement.
Elle demande que la préparation du congrès confédéral, qui doit se tenir au plus tard en mars 2016, permette de débattre du problème fondamental de l’orientation de la CGT dans le contexte actuel de fortes mutations économiques et sociales pour élaborer un projet syndical audacieux, novateur et conquérant.
La préparation du congrès doit aussi permettre de mener une réflexion sur la qualité de notre vie syndicale à tous les niveaux de l’organisation, la formation des cadres syndicaux, des critères nouveaux pour désigner la future direction confédérale sans remettre en cause la parité femmes/hommes et le renouvellement des cadres syndicaux.
Ce congrès doit être préparé sous l’impulsion politique du CCN qui devra se réunir tous les mois d’ici le prochain congrès. A défaut de démarche transparente, la Fédération n’exclue pas de demander un vote pour un congrès extraordinaire.
Concernant la politique financière, notre fédération prend acte et déplore encore une fois que la Commission financière de contrôle n’ait pas accepté de se faire assister d’expertises financières et fiscales. Elle ne s’y résigne pas. La Commission financière de contrôle doit rapporter devant le CCN de manière transparente sur tous les dysfonctionnements. Les organisations ont besoin d’informations précises y compris pour commencer le travail d’amélioration des situations internes préconisé par la Commission financière de contrôle. Comme elle l’a exprimé dans son adresse, elle n’est pas favorable au recrutement d’un directeur administratif et financier. La Commission financière de contrôle reconnaît d’ailleurs qu’un Directeur administratif n’a pas évité, dans le passé, des dérives.
Les questions budgétaires sont des choix politiques et donc dévolus à la direction confédérale :
1. en premier lieu à l’Administrateur ou l’administratrice qui doit présenter au bureau confédéral des délibérations de politique financière comme nous le faisons dans nos organisations.
2. au bureau confédéral lui même qui décide collectivement des orientations budgétaires et des dépenses à engager.
Nous ferons ultérieurement des remarques sur les propositions de la CFC dont certaines nous semblent aller dans le bon sens.
Elle réitère ses demandes d’inscription à l’ordre du jour des prochains CCN :
1. Réforme territoriale et initiatives confédérées sur le rôle de l’État et de la puissance publique – combat contre les réformes actuelles et proposition de revendications alternatives en réponse aux besoins des populations ;
2. Développement du syndicalisme des privés d’emplois ;
3. Point d’étape sur la mise en oeuvre des orientations du 50e congrès ;
4. Montée et coordinations des luttes sociales en Europe, soutien aux peuples qui décident de rompre avec les politiques d’austérité et développement des solidarités au niveau international.
5. Stratégie des luttes, dans le champ syndical et au-delà, stratégie revendicative de la CGT pour mettre en échec les politiques d’austérité, y compris la loi Macron, et pour faire triompher nos revendications.
Montreuil, le 12/01/2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Structures: syndicats - UL - UD - Confédé
commenter cet article

commentaires