Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 19:06

logo-FSCNous relayons ci-dessous l'analyse des camarades du FSC sur la fin de conflit à la SNCF et en particulier ce qui se joue dans la fédé cheminots Cgt et plus largement dans notre confédération.

 

Cheminots : Dissipons l'enfumage!

Publié le 23 juin 2014 par FSC

Avant même la fin du conflit des cheminots* une campagne médiatique se développe pour accréditer l'idée que la grève aurait été fortement impopulaire et que la CGT pour avoir soutenu ce mouvement et celui des intermittents sortirait perdante.

 

Tandis que Pepy, le gouvernement et la CFDT sortiraient gagnants.

Il s'agit là d'une entreprise d'intoxication dont le sondage du Parisien est un instrument.

 

Comment par exemple la CFDT et ses dirigeants qui se sont révélés encore plus brutalement qu'auparavant comme les porte-voix du MEDEF et de l'exécutif, qui ont osé reprendre les accusations de droite de « prise en otage des usagers » pourraient sortir renforcés suite à ce comportement auprès des salariés ? Quand on sait que leurs comportements antérieurs ont provoqué la quasi disparition de leur influence à la SNCF !

 

Comment par exemple prétendre que l'exécutif sort renforcé de cette confrontation en avançant l'idée que les français seraient d'accord avec les réformes alors que par 2 fois il vient d'être sévèrement sanctionné par les classes populaires, précisément pour sa politique ?

 

En réalité il s'agit d'une campagne afin de peser sur le débat interne à la CGT pour accréditer l'idée qu'une attitude de lutte résolue contre le pouvoir socialiste, contre les entreprises de démantèlement des services publics sous la férule de l'Union européenne serait préjudiciable à la CGT.

 

Car pour ce qui concerne la Cgt il y a bien eu d'un côté des bases combatives, une fédération pleinement engagée dans le combat pour empêcher l'adoption d'une loi de liquidation du service public du rail en faveur des intérêts privés au moyen de l'ouverture à la concurrence.

 

Et de l'autre une tentative d'enfumage aux moyens d'amendements pour donner le sentiment d'une prise en compte de revendications des cheminots, MAIS cela sur la base d'une acceptation de la réforme.

 

Une tentative d'enfumage dans laquelle le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon a bel et bien été pleinement engagé.

 

L'action courageuse des cheminots constitue un premier et important moment de l'affrontement de classe avec la politique du gouvernement socialiste et les objectifs de l'Union européenne.

 

Elle constitue un exemple pour tous les travailleurs de la voie dans laquelle il convient de s'engager.

 

Et c'est la peur de cet engagement dans le TOUS ENSEMBLE dans lequel la CGT jouerait un rôle moteur qui explique ces campagnes mensongères contre les grévistes et contre la CGT.

 

Ne nous laissons donc pas impressionner par ces campagnes et comme y appelle  le congrès de l'union départementale des Hauts de Seine, tenu en plein conflit des cheminots « préparons la confrontation sociale » pour bloquer les contre-réformes du pouvoir, !

 

Et, les millions d'usagers qui au quotidien subissent les effets pénalisant des dysfonctionnements d'une entreprise qu'on prive des moyens nécessaires, auront la lucidité de ne pas se laisser prendre dans le piège visant à discréditer les cheminots qui se sont levé pour défendre le service public contre des dirigeants qui de fait sont les saboteurs de l'entreprise.

 

Le Front Syndical de Classe

23 juin 2014

___________________________

* une puissante réplique est prévue sur l'Ile de France pour le mardi 24 juin au moment où les députés s'apprêteront à voter la loi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Grève SNCF JUIN 2014
commenter cet article

commentaires