Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 23:23

Nous publions un appel en ce sens du syndicat de Versailles :

 


Position du syndicat CGT des cheminots de Versailles à l’attention de la Commission Exécutive de la fédération CGT des cheminots

 

Versailles, le 28 mars 2014

Chers camarades,

 

C’est avec soulagement que nos militants ont accueilli la nouvelle de l’organisation d’une grande manifestation nationale unitaire des cheminots contre l’actuel projet de réforme ferroviaire porté par le gouvernement.

 

Nous ne pouvions rester ainsi sans perspective après l’action du 12 décembre.

 

En revanche, le choix de la date du 22 mai prochain nous parait très lointain, ainsi que l’objectif de 25 000 manifestants nous semble très en-deçà des nécessités de la période.

 

Par ailleurs, le gouvernement semblant rester ferme sur son calendrier parlementaire (présentation du projet de loi le 16 juin prochain), il nous parait impératif que la fédération porte déjà une perspective de grève reconductible au niveau national dès aujourd’hui, et que cette manifestation soient présentée comme un dernier coup de semonce, la dernière étape de la construction d’une mobilisation générale avant la grève reconductible, pour permettre aux cheminots de faire entendre leur voix sur ce dossier décisif, tant pour la structure de l’EPIC SNCF que pour les droits sociaux des cheminots.

 

C’est en tout cas ce que les cheminots, en particulier les militants et

les sympathisants CGT, nous font remonter quotidiennement sur le terrain.

 

Nous pensons qu’une DCI nationale doit être déposée début mai afin que, si le gouvernement n’est pas disposé à céder au soir de la manifestation du 22 mai, la fédération CGT des cheminots soit en capacité de déposer un préavis de grève reconductible dès le 23 mai pour un mouvement au plus tard début juin.

 

Bien sûr que ce calendrier doit être proposé aux autres organisations syndicales représentatives de la SNCF qui sont unies autour de la CGT sur la plate-forme commune, mais si l’UNSA refusait de se joindre à nous sur cette perspective de grève reconductible, il nous apparait évident que le souci légitime de l’unité ne devrait en rien freiner le calendrier de mobilisation de la CGT, les cheminots ne le comprendraient pas et les syndiqués CGT encore moins.

 

L’heure des choix décisifs arrive, notre syndicat est prêt à mettre toutes ses forces dans la bataille pour faire primer les intérêts du Travail sur ceux du Capital, et répondra avec la dernière énergie à tout appel en ce sens de sa fédération.

 

Bien fraternellement,

La Commission Exécutive du syndicat 

Partager cet article
Repost0

commentaires