Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 12:08

La déclaration confédérale à propos des élections européennes est bien timide sur les revendications, fade sur la CES et vaguement républicaine pour défendre les institutions. Le texte est à l'image de la direction confédérale : incapable d'impulser les débats et les combats au niveau nécessaire pour parer les coups du patronat.

 

Sur le revendications :

La déclaration propose diverses mesures bien vagues pour améliorer la répartition des richesses, établir des normes protectrices et autres phrases creuses. Elle n'est un plus radicale que sur un point : l'harmonisation fiscale mais en portant une explication douteuse :  "harmonisation fiscale pour assécher les paradis fiscaux" qui pourraient être assèchés pays par pays alors que l'intérêt d'une telle harmonisation serait bien entendu de mettre fin au dumping fiscal qui offre aux entreprises de vraies raisons de délocaliser n'importe quoi n'importe où. Enfin c'est le silence radio sur le seul mot d'ordre qui vaille et qui n'est pas l'"harmonisation" mais l'"alignement" des droits sociaux des travailleurs européens sur les meilleurs acquis dans chaque pays.

 

Sur la CES :

Encore une phrase creuse qui oublie de rappeler que la CES est une énorme machine bureaucratique dont la fonction est de donner un aval syndical aux mesures anti-sociales décidées à Bruxelles. Et que le choix d'être dedans pour ne pas se couper de gros syndicats (très réformistes) ne devrait pas nous empêcher de porter y compris publiquement la polémique avec la CES et les syndicats qui la compose (par exemple les signatures à répétitions d'accords pourris par l'UGT et les CCOO en Espagne).

 

Enfin le texte se lamente sur l'abstention qui met en péril la démocratie. Alors que c'est l'inverse. C'est bien l'absence d'enjeu démocratique qui provoque l'abstention de celles et ceux qui ne font plus confiance aux discours électoraux. Par ailleurs pas la moindre critique du peu de fondement démocratique de nos institutions. Ce qui place du coup la CGT à la remorque des partis de gouvernement qui jouent à la démocratie à dates fixes mais vite périmées...

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT
commenter cet article

commentaires