Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 15:26

Contre le pacte de responsabilité la fédération des Organismes sociaux appelle à faire grève le 26 juin à l'occasion du temps fort décidé par la confédération. Nous publions ici le tract d'appel à la grève. Si le débat se poursuit sur la pertinence de ces journées éparpillées, l'appel à 24h de grève correspond au moins à une volonté de faire une vraie journée de lutte.

 

Le Pacte tue la Sécu : Luttons !
C’est maintenant qu’il faut Agir :
Pacte de responsabilité ou Sécurité Sociale
Un Pacte qui doit sauver la France !
Grâce au couple Président de la République/Président du
MEDEF et leur Pacte de responsabilité la population doit
s’attendre à des jours meilleurs :
Reprise économique et baisse du chômage assurées !
L’Elysée et Matignon usent de tous les subterfuges
de la Communication pour nous vanter les mérites
de cet avenir radieux, pavé de promesses
qui ne seront pas tenues.
La responsabilité, c’est des dizaines de Milliards
de cadeau pour les entreprises.
La solidarité, c’est le chacun pour soi à la
sauce Gattaz.
Un Pacte avec des contreparties !
- Création d’emploi, c'est-à-dire priorité
d’embauche aux jeunes et aux séniors
- Qualité d’emploi, c'est-à-dire l’amélioration des
grilles de classification et la lutte contre la
précarité
- Redressement de la France, c’est à dire plus
d’investissement en France et relocalisation
des activités
Depuis quand une priorité d’embauche
signifie création d’emploi. Qu’est devenu
l’engagement de création d’un million d’emplois?
Avez-vous vu vos grilles de classification
s’améliorer ?
Qui a laissé un délai supplémentaire pour
déroger à la règle des 24 heures minimum
de travail hebdomadaire ?
50 milliards d’euros, pour créer
des emplois ! Des contreparties ?
« Elles doivent être définies au niveau national et
déclinées par branches professionnelles » a annoncé
François Hollande le 14 janvier, précisant qu'un
"Observatoire des contreparties" sera mis en place !
Sachant qu’un SMIC temps plein annuel
représente 20 000 euros, 50 milliards
représentent donc 2,5 Millions d’emplois !
Les aides publiques aux entreprises,
c’est 110 milliards d’euros par an selon le
Conseil National de l’Industrie, sans
création d’emploi.
Semaine d’action CGT du 23 au 27 juin 2014
Y croyez-vous ?
Le gouvernement vous dit…
Les nouvelles réductions de 50 milliards d’euros des dépenses publiques entre 2015 et 2017 pour financer
ces nouvelles largesses patronales vont conduire à des suppressions d’emplois et des attaques sur nos
missions. Il s’agit d’une stratégie d’affaiblissement de notre sécurité sociale.
Qui a dit à propos du Pacte de Responsabilité ?
« Les marges dégagées par les entreprises ne doivent pas être l’occasion d’augmenter les dividendes pour les
actionnaires ou les rémunérations des dirigeants. Elles doivent servir l’investissement et l’emploi. »
*Manuel Valls, Premier ministre, Assemblée Nationale, le 29 avril 2014
Pourtant, si en 1981, un salarié devait travailler 10 jours par an en moyenne pour payer les dividendes des
actionnaires, en 2012, c’est 45 jours qui étaient nécessaires
La CGT un syndicat de résistance,
de propositions et de lutte.
Ce sont les capitaux financiers qui doivent également contribuer
Ce sont les exonérations de cotisations qu’il faut stopper
C’est le 100% de prise en charge des soins par la sécurité sociale qu’il faut viser
Le pacte de responsabilité met notre
sécurité sociale en Danger
Désormais, la Boîte de Pandore est ouverte :
Ce sont nos impôts qui vont financer la sécurité sociale en
compensation des mesures du Pacte.
C’est tout le système de financement de la protection
sociale qui est menacé.
La Sécurité Sociale est la première victime du pacte.
La Branche Famille est attaquée, le RSI menacé.
L’incidence du pacte sur le service rendu aux assurés :
Déremboursement et baisses des prestations
Qu’est-ce qui a joué un rôle
d’amortisseur en France depuis le
début de la crise de la Dette ?
« Le choix d’une protection sociale élevée a
montré sa pertinence notamment en période
de crise. »
Avis du CESE – octobre 2011 – dossier « compétitivité : enjeu
d’un nouveau modèle développement »
Financement de la sécurité sociale :
Baisse de l’emploi et détérioration du
service !
Nous estimons que dans le cadre du projet de loi de
financement rectificative de la sécurité sociale
intégrant les économies de gestion du Pacte,
16 000 postes seront supprimés à horizon 2017,
soit 10% de l’effectif de la Sécurité Sociale toutes
branches confondues !
Ces suppressions de postes vont amplifier la
dégradation des conditions de travail, et la baisse
de la qualité des services rendus aux usagers.
La Sécurité Sociale : c’est la santé,
c’est une richesse
Les dépenses de santé permettent d’augmenter
l’espérance de vie en bonne santé et jouent un
rôle moteur pour l’économie et participent pour
10% au PIB !
Le secteur de la santé représente 10% des
emplois.
La force de travail en bonne santé profite donc
directement à l’entreprise en contribuant à la création
de richesse.
Montreuil, le 12 juin 2014

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires