Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 21:54

Nous publions la déclaration de l'AG des retraités du Livre d'Ile de France. Lucides et sans concession sur la politique des gouvernements "de gauche"...

 

 

CGT FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS DES INDUSTRIES DU LIVRE, DU PAPIER ET DE LA COMMUNICATION 

Section unitaire des Retraités du Livre, de la presse

et de la Communication de Paris et de sa région

Association Loisirs et Solidarité des Retraités ( LSR)

94 boulevard Auguste Blanqui - 75013 PARIS - CCP La Source 34536-65

Téléphone: 01433153 51 -01433633 69 / Fax: 01 4331 79 70 / Mail : surlcgt@voila.fr 

 

 

 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE STATUTAIRE

2 avril 2014

 

 

 

RÉSOLUTION 

 

 

L’ensemble des participants à l’assemblée a eu un large échange sur la situation générale

et le constat qui s’impose après les élections municipales.

 

Le taux très important de l’abstention met en évidence que les politiques antisociales des gouvernements successifs, répondant aux intérêts du monde de la finance, du grand patronat, au détriment des intérêts des salariés et des retraités, alimentent un rejet important de la politique.

 

Force est de constater que les politiques menées aujourd’hui sont les mêmes qu’hier, et le gouvernement mis en place ce jour augure que la situation ne s’améliorera pas sous l’autorité d’un Premier ministre dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sera plutôt enclin à poursuivre la politique de son prédécesseur.

 

Les logiques d’austérité ne répondent ni aux revendications des salariés et des retraités, ni aux attentes des populations, bien au contraire, c’est à l’augmentation du chômage, à la diminution des salaires et des pensions de retraite, à l’aggravation de la précarité, au démantèlement de la protection sociale que l'on assiste…

 

Ces politiques ultralibérales, au service des plus riches et du Medef, se succèdent et se généralisent sous ce gouvernement.

 

Les entreprises reçoivent plus de 170 milliards d’aides publiques, et cela sans conditions ni contreparties, notamment en matière d’emploi.

 

Le pacte de responsabilité est une véritable attaque contre le monde du travail, en particulier les 50 milliards d’euros d’économie programmée, qui répondent à une logique inacceptable d’austérité et attaquent inévitablement les services publics, la protection sociale et la solidarité nationale, alors que les besoins sociaux augmentent considérablement.

 

L’action du 18 mars dernier, à laquelle de nombreux retraités de la SURL ont participé, a été importante mais insuffisante : il faut faire beaucoup plus fort pour être entendu.

 

Les dernières décisions prises par l’Arcco et l’Agirc, notamment le gel des augmentations de retraite, devraient nous inciter à agir davantage, seuls les administrateurs CGT se sont opposés à cette mesure qui aggrave la situation des retraités.

 

Ce gel des pensions aura des conséquences à plus long terme, un ou plusieurs points en moins pour les retraités d’aujourd’hui, c’est un ou plusieurs points en moins pour les retraités de demain. Sans compter les effets, pour l’économie, d’une baisse de la consommation qui renforce la spirale récessive.

 

 Ce n’est pas d’une baisse des pensions que les différents régimes des retraites ont besoin, mais de plus d’emplois, et plus de pouvoir d’achat pour tous les salariés.

 

Voilà une raison de plus, s’il en était besoin, pour préparer et réussir la grande manifestation des retraités le 3 juin, où nous pourrons crié haut et fort :

 

« Ça suffit, les retraités ne sont pas des vaches à lait »

 

Les retraités de la SURL sont résolus, par leur participation, à contribuer à la réussite de cette manifestation.

 

 

Montreuil, le 2 avril 2014 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires