Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 19:14

index-copie-2.jpgAprès la polémique provoquée par la rencontre avec le CRIF que nous avions évoquée sur notre site, Thiery Lepaon a conduit une délégation qui a rencontré l'Association France Palestine Solidarité. Volià le texte du communiqué commun :

 

 

Communiqué commun : rencontre AFPS-​​CGT

Thierry Lepaon, Secré­taire Général de la CGT, accom­pagné de Wolf Jäcklein, res­pon­sable du Dépar­tement Inter­na­tional de la CGT, Ozlem Yil­dirim, conseillère confé­dérale en charge du Proche et Moyen-​​Orient, a reçu une délé­gation de l’Association France Palestine Soli­darité (AFPS) com­posée de son Pré­sident, Taoufiq TAHANI et de Robert Kissous, membre de Bureau National en charge des rela­tions avec le monde asso­ciatif et syndical.
L’entretien, qui s’est déroulé dans un climat très cha­leureux, a abordé dif­fé­rentes ques­tions liées au conflit israélo-​​palestinien et exploré des pistes pour conso­lider les actions com­munes aux deux orga­ni­sa­tions en faveur d’une paix juste et durable entre Pales­ti­niens et Israé­liens. La CGT et l’AFPS s’inquiètent de la dété­rio­ration de la situation du fait de la poli­tique colo­niale des auto­rités israé­liennes. En effet, celles-​​ci conti­nuent, au mépris du Droit inter­na­tional, à :
1) Pour­suivre l’accaparement des terres et des res­sources pales­ti­niennes par une colo­ni­sation à marche forcée qui sape les chances d’une solution juste et durable basée sur le principe de deux états, israélien et pales­tinien avec pour fron­tières celles d’avant 1967, confor­mément au droit international.
2) Imposer à Gaza un blocus ter­restre, aérien et maritime insou­te­nable qui annihile toute pers­pective d’avenir pour la popu­lation et la jeu­nesse palestiniennes.
3) Accentuer la répression vis-​​à-​​vis des Palestiniens.
4) Vider Jérusalem-​​Est de sa popu­lation pales­ti­nienne à coup de démo­li­tions de maison et de retrait de la carte de résident pour les Palestiniens.
Cette poli­tique israé­lienne, constitue aux yeux de la com­mu­nauté inter­na­tionale, un obs­tacle majeur à la paix. En outre, la CGT et l’AFPS sont conscientes que l’immobilisme a une lourde res­pon­sa­bilité dans la dété­rio­ration de la situation. C’est pourquoi nos deux orga­ni­sa­tions sont en contact avec toutes les forces de paix, israé­liennes et palestiniennes.
Tout en saluant les lignes direc­trices euro­péennes et l’engagement de cer­tains pays euro­péens contre la colo­ni­sation, nos deux orga­ni­sa­tions s’inquiètent du silence de la France, qui ne joue plus un rôle moteur en faveur de la paix.
La CGT s’engage par ailleurs dans une démarche conjointe avec ses homo­logues pour déve­lopper un posi­tion­nement commun sur l’interdiction d’importer les pro­duits des colonies en Europe.
Animés par leur volonté de voir un jour régner la paix dans cette partie du monde, nos deux orga­ni­sa­tions entendent agir en faveur de celle-​​ci en s’engageant clai­rement pour demander au gou­ver­nement français :
1) L’interdiction d’entrée des pro­duits des colonies dans le marché européen et notamment en France.
2) D’imposer des règles de conduite claires aux entre­prises fran­çaises les décou­ra­geant de déve­lopper une activité dans les colonies ou avec des entre­prises ayant une activité éco­no­mique dans les colonies.
3) La relaxe des mili­tants pour­suivis pour leur par­ti­ci­pation à des actions de boycott et l’abrogation de la cir­cu­laire Alliot-​​Marie qui porte une atteinte grave à la liberté d’expression.
Par ailleurs la CGT et l’AFPS entendent agir pour mettre fin à la détention poli­tique en sou­tenant la « cam­pagne inter­na­tionale pour la libé­ration de Marwan Bar­ghouti et tous les pri­son­niers poli­tiques palestiniens ».


Association France Palestine Solidarité (AFPS) www.france-palestine.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans International
commenter cet article

commentaires