Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 14:12

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale.

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical.

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir.

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt.

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire.

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat.

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre.

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable.

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social.

 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT :

communisteslibertairescgt@gmail.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Qui sommes-nous analyses et réflexions
commenter cet article

commentaires

franck 17/11/2011 07:54



vous pourriez peut-etre rejoindre la cnt , et par là meme contribuer completement à une demarche et donc etre coherent en soutenant un courant anrcho-syndicaliste et revolutionnaire.
l'émancipation des travailleurs!!



Communistes libertaires de la CGT 24/11/2011 01:15



Chers camarades,


nous n’aurions aucun a priori à rejoindre la Cnt. Cependant, comme tu l’auras remarqué, nous militons à la Cgt, à des degrés divers de responsabilité syndicale, voire en tant que « simples »
militant-e-s syndiqués Cgt.


Nous militons avec des collègues de travail syndiqué-e-s et syndicalistes Cgt. Dans les structures syndicales auxquelles nous participons, nous sommes connu-e-s et reconnu-e-s comme des
militant-e-s Cgt, de tendance communiste libertaire.


Nous ne dissocions pas nos idées des mandats que nous prenons sur la base de la démocratie syndicale, c’est-à-dire du débat et des décisions prises par les syndiqués-e-s de nos syndicats
respectifs et unions interprofessionnelles.


Si nous ne doutons pas que les militant-e-s CNT ont une démarche cohérente et entendent soutenir un courant anarchosyndicaliste et révolutionnaire, nous pensons qu’un départ vers la CNT ne serait
que de peu d’utilité pour ceux et celles avec qui nous partageons les luttes au quotidien, avec qui nous défendons des positions et pratiques de lutte de classe. Et qui pour beaucoup ne
connaissent pas la Cnt sur leurs lieux de travail et/ou galèrent déjà à résister face aux patrons sous l’étiquette Cgt.


C’est pourquoi, cette question ne peut pas se réduire à un nomadisme syndical, à moins de vouloir construire une organisation syndicale comme d’autres construisent des groupes et fronts
politiques par l’addition de petits groupes. Ce qui s’éloignerait d’une logique où le syndicat devrait être une forme d’organisation qui ait vocation à rassembler tous les exploités pour leur
défense.


D’autre part, nous pensons qu’il y a un débat à avoir sur la pertinence d’un espace syndical spécifique pour l’anarcho-syndicalisme et le syndicalisme révolutionnaire, espace qui ne serait
incarné que par une seule organisation syndicale.


Nous pensons bien au contraire qu¹au lieu de cliver entre courants luttes de classes, étant chacun implanté dans son organisation syndicale, nous aurions tout à gagner à construire des
convergences intersyndicales, notamment entre tous et toutes les militantes libertaires qui œuvrent à l’organisation des travailleurs et travailleuses sur leurs lieux de travail, pour un front
social basé sur l’unité de classe.


Enfin, la position que tu défends n’est guère « dynamique ». On adhère à un syndicat parce qu¹il est capable de démontrer qu¹il organise et mène des luttes. La Cnt en mène, certes, mais sont
elles suffisantes pour être attractive et peser à un niveau qui dépasse le seul pré-carré idéologique ?  Sont-elles véritablement de nature à démontrer l’actualisation d’une stratégie et
d’un projet alternatif de société qui ne soit pas une resucée des échecs du passé ?


Ces quelques questions, nous les posons sincèrement et sans volonté aucune de polémique.


Ce qui nous importe est moins le rassemblement idéologique sur une base syndicale que ce que nous sommes capables de construire dans les entreprises, dans nos syndicats, pour une véritable
transformation sociale à laquelle nous nous référons tout comme toi.


Fraternellement.