Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 11:14

Rassemblement intersyndical de soutien aux Goodyear

 

Ce 17 janvier un rassemblement était organisé à l’initiative des différents syndicats qui depuis plus d’un an tentent de construire un lien entre les entreprises en lutte contre les licenciements, ainsi que des rendez-vous militants au plus fort des conflits. Plusieurs centaines de militants ont convergé sur Amiens parmi lesquels deux grosses délégations de Renault-Cléon et de PSA-Aulnay, mais aussi des camarades d’Arcelor-Mittal (Florange), de Punch (Strasbourg), de Fralib (près de Marseille), de Moselle, du Syndicat Général du Livre parisien, de Ford (Gironde), des Raffineries, des Unions locales du Pas de Calais, de l’Union départementale de Paris…  En voisins différentes délégations de toute la Picardie. Xavier Mathieu est également venu pour les ex-Conti. Enfin une grosse délégation SUD des postiers du 92 et quelques représentants de la FSU. Tous unis sous une pluie tranchante sur ce parking de l’usine occupée pour apporter leur soutien et aussi construire les mobilisations ouvrières que les grandes confédérations refusent de faire émerger.

 

Mickael Wamen, le délégué syndical de l’entreprise, a fait le point. En 2013 encore les profits de Goodyear ont été colossaux. Mais la démarche juridique a connu ses limites, la CGT perdant tous ses procès alors que les contestations juridiques avaient aidé, durant sept ans, à mener la bataille pour sauver l’usine et les emplois : 1 140 tout de même ! Car pendant toutes ces années, Goodyear à construit une usine ultra-moderne en Pologne, transférant progressivement la production là-bas. Ce transfert menace également l’avenir de l’usine voisine Dunlop qui appartient au même groupe et où un accord social contraignant avait été obtenu par la direction en échange d’une promesse de charge de travail jusque fin 2014.

 

C’est donc le dos au mur et la rage au ventre que les négociations débutent chez Goodyear sur le montant des primes de licenciement, les accompagnements possibles et la reprise partielle du site par Titan. Avec des centaines de milliers de pneus en stock dans l’usine occupée, les travailleurs ont les moyens de peser fermement sur les négociations…

 

Naturellement et sans surprise, aucun dirigeant confédéral n’a fait le déplacement. Et les discussions allaient bon train, les militants des différentes entreprises faisant le point sur leurs luttes et leurs situations particulières. Mais aussi chacun insistant sur l’urgence d’une réponse ouvrière radicale et unifiante contre la casse des entreprises et la politique d’austérité du gouvernement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article

commentaires