Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 10:53

Et une structure de plus qui se prononce sans équivoque. Nous publions avec plaisir la résolution du congrès du syndicat de Cléon.

 

 

Adresse du Congrès du Syndicat CGT Renault Cléon,

réuni les 20 et 21 juin 2014 au bureau confédéral de la CGT

 

Le 7 et 8 juillet prochain, le premier ministre Manuel Valls réunira les organisations patronales et les organisations syndicales de salariés pour une nouvelle Conférence sociale, après celles de juillet 2012 et de juin 2013.

 

Instaurée par François Hollande, suite à son élection, la Conférence sociale réunit chaque année patronat et syndicats autour du gouvernement pour établir la feuille de route « sociale » de l'année à venir.

 

Ce que nous avons hélas constaté, c'est qu'à l'occasion de chacune d'elle, des mesures ont été prises par le gouvernement en faveur du patronat pour diminuer le  « soi-disant » coût du travail, repousser l'âge de la retraite, démanteler nos services publics et notre protection sociale, alors que les questions urgentes sur le pouvoir d'achat et l'emploi demeurent. Voilà le bilan que l'on en a tiré.

 

Il en sera de même pour la Conférence sociale des 7 et 8 juillet au cours de laquelle le Président de la République et son 1er ministre viendront confirmer leur détermination à mettre en œuvre leur « pacte de responsabilité » et ses 30 milliards d'euros offerts au patronat au travers :

         - d'une part, de la poursuite du Crédit Impôt Compétitivité Emploi

         - d'autre part, de nouvelles exonérations partielles ou totales de cotisations          sociales mettant en péril tout notre système de protection sociale.

 

Cette conférence n'a qu'un objectif : obtenir la caution d'organisations syndicales complaisantes, agissant contre les intérêts des salariés du public comme du privé, des retraités et des privés d'emploi, pour faire valider la politique d'austérité qu'il entend mener au service du grand patronat.

 

Toute ceci fait que nous ne voyons aucun intérêt à participer à cette conférence sociale.

 

C'est pourquoi nous demandons à notre confédération d'annoncer que la CGT n'y participera pas.

 

Ce sera un moyen de dire à des millions de salariés qu'il n'y a rien à attendre du soi-disant « dialogue social » dans le cadre d'une négociation qui ne vise qu'à imposer de nouveaux reculs sociaux.

 

Et que le seul moyen de nous faire respecter, ce sera de reconstruire un rapport de force par de puissantes mobilisations, à l’image des mobilisations engagées par les cheminots et les intermittents du spectacle.

Partager cet article
Repost0

commentaires