Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 13:29

Nous relayons ci-dessous une information concernant la situation de Christian Delépine, conseiller prud'hommal Cgt.

 

cdcr

 

cdcr2.jpg

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 13:23

Tour-de-vis-antisocial-15-mai-v2_m.jpgLa journée d'action dans la Fonction Publique du 15 mai prochain donne une première échéance pour organiser la riposte face au pacte de responsabilité du gouvernement Valls. Ça c'est ce qu'on voudrait en faire, mais personne ne dit que ca sera facile!

 

Revenons d'abord sur l'appel intersyndical

http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article4308. Passons brièvement sur l'absence d'appel franc à la grève, la formulation "se mobiliser, notamment par la grève" doublée d’une nouvelle intersyndicale dès le 15 mai au soir étant relativement satisfaisantes. Le point de débat essentiel, c'est la reconstitution de l'unité syndicale, seules la CGC et FO n'ayant pas signé, FO appelant néanmoins à la grève sur ses propres bases. Bien entendu il y a un prix à payer sur le contenu, la CFDT et l'UNSA étant favorables au pacte de responsabilité, allant jusqu'à mobiliser pas moins de 200 militants à elle deux le 1er mai en soutien au pacte !

En conséquence l'opposition à la politique gouvernementale et au pacte n'est pas mentionnée dans l'appel intersyndical, qui est du coup vide sur le fond puisque le blocage des salaires est une conséquence directe des coupes dans la Fonction publique.

Des voix s'élèvent en ce sens dans la CGT, remettant en cause toute action commune avec la CFDT.

 

Pour notre part, nous considérons qu’avoir un appel intersyndical avec des revendications claires sur les salaires c'est le minimum, d'autant que c'est avant tout sur ce sujet que les salariés nous attendent.

Par contre, il est indispensable d’élargir la mobilisation en étendant les revendications à l'opposition au pacte de responsabilité, et en ce sens la présence de la CFDT et de l'UNSA pourraient rendre le message confus.

Il est donc indispensable d'avoir une expression claire de la CGT articulant la lutte pour les salaires et la défense des services publics avec la construction d'une mobilisation contre le pacte de responsabilité, et sur ce point le matériel de l'UGFF est plutôt satisfaisant (voir par exemples les fiches http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article4162 et le préavis http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article4280 ).

Il aurait de plus été logique de chercher à rassembler sur ces bases, avec une expression commune des organisations syndicales se retrouvant depuis le début du mandat d'Hollande contre l'ANI, contre le pacte etc. : CGT, FSU, Solidaires, FO. Après tout, c'est bien ce que la CFDT fait ouvertement en construisant un « camp réformiste » avec l'UNSA, la CFTC et la CGC.

C'est cette stratégie que nous mettons en débat dans nos syndicats. C'est bien en rassemblant les salariés avec une unité syndicale la plus large possible autour de revendications immédiates, tout en ayant une expression de la CGT mais aussi d'un front syndical combatif, qu'on se donnera les moyens de créer une mobilisation contre l'austérité.

Si les salariés se mettent en mouvement, on attend de voir si la CFDT et l'UNSA continueront de clamer leur amour du pacte de responsabilité.

Sous ces conditions, un appel commun avec des syndicats comme la CFDT ne semblerait pas si scandaleux que cela. En effet, l'appel à la mobilisation serait le résultat de l'unité des salariés ayant débattus des revendications et voulant les faire aboutir, notamment par l'unité syndicale.

On est bien là à l'opposé de la stratégie de la confédération, qui bien souvent utilise la CFDT comme un prétexte pour tirer la CGT vers des positions réformistes, refusant d’entrer en confrontation avec ce gouvernement PS au service du MEDEF.

En attendant, préparons cette date et tirons-en collectivement les bilans une fois qu'elle sera passée!

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 23:51

images-copie-6.jpgNous publions un courrier des animateurs de la CGT à l'AFP qui sont en plein conflit avec la direction; courrier destiné à Thierry Lepaon.

 

Cher camarade,
Nous avons appris que tu avais rencontré dans nos locaux le 18 avril notre PDG Emmanuel Hoog.
Nous sommes surpris qu’à cette occasion tu n’aies pas souhaité rencontrer la délégation CGT de
l’agence, 1er syndicat de la maison. Nous aurions ainsi pu t’éclairer sur plusieurs dossiers en cours à
l’agence.
En effet, aujourd’hui Emmanuel Hoog souhaite remettre à plat tous nos acquis dans ce qu’il appelle
« un grand accord social » dans lequel il envisage entre autre, de réduire les congés payés,
supprimer les jours de RTT , revenir sur les 35 heures, contester les accords sur les plans de carrières
des salariés, réduire le nombre de journalistes expatriés. Par ailleurs il refuse d’appliquer les accords
d’entreprise et les accords de branche en vigueur dans nos différents métiers bloquant ainsi toute
augmentation de salaire, ce qui nous a conduits aujourd’hui à saisir les tribunaux pour l’application
de ces accords.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore nous serions ravis de te recevoir dans nos locaux afin
de t’informer plus amplement sur la situation de l’AFP aujourd’hui.
Reçois cher camarade toute notre amitié
Pour la délégation CGT
Philippe Faye secrétaire du comité d’entreprise SGLCE
Maria Carmona déléguée syndicale SNJ‐CGT
Manu Caux délégué syndical SGLCE
Bernard Dayras délégué syndical UFICT‐BP
Paris le 30 avril 2014

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 16:58

Nous publions l'appel intersyndical qui dénonce l'austérité (salaires, emplois) dont sont victimes les fonctionnaires, et par contre coup l'ensemble des travailleurs. Une journée d'action qui ne devra pas rester sans suite pour réussir à renverser le rapport des forces en faveur des salariés !

 

Fonction publique : journée nationale d'action le 15 mai
Les organisations syndicales CFDT - CFTC – CGT – FA-FP - FSU -
SOLIDAIRES - UNSA, dénoncent une nouvelle fois, l'absence de négociations
salariales dans la Fonction publique et la dégradation de la qualité de l'emploi
public.
La politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’égard des
agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d'achat. Pourtant
son amélioration est un objectif affiché du nouveau gouvernement.
Le contentieux salarial s’accumule et la poursuite du gel du point d’indice est
inacceptable !
Les agents de la fonction publique jouent un rôle déterminant dans notre société.
La qualité des services rendus aux usagers est leur préoccupation majeure.
La reconnaissance de leur travail ne peut donc plus attendre.
Le gouvernement doit ouvrir sans délai de réelles négociations sur les
rémunérations et garantir des emplois publics de qualité correspondant aux
besoins.
Les organisations syndicales exigent une revalorisation immédiate du point
d'indice, la refonte de la grille indiciaire permettant la revalorisation de tous les
métiers et des mesures de rattrapage.
Elles appellent les agents des trois versants de la Fonction publique à une
journée nationale d'action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui
pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves,
arrêts de travail...).
Paris le 8 avril 2014

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 23:23

Malgré la tentation du PCF de transformer la manifestation de résistance à l'austérité et à l'extrême-droite paradante en promenade de soutien aux listes Front de Gauche pour les prochaines élections européennes (récupération qui fait fuir certaines structures), la manifestation du 12 s'annonce colorée et dynamique. Pour qu'elle soit vraiment utile, cette manif  doit aider à créer des collectifs locaux durables capables de riposter vraiment au pacte de responsabilité et aux attaques du gouvernement comme du patronat. Aidez nous à compléter la liste !

 

 

Une liste partielle des structures syndicales qui appellent au 12 avril :

CGT :

SNJ, Caisse des dépôts et consignations, Fédération de l’Equipement, Fédération des Industries Chimiques, Fédération des Organismes sociaux, Fédération des Services publics, Fédération des Finances, Fédération du Livre, Syndicat National de la Météorologie, Union départementale CGT 31, 37, 45, 51, 56, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95, Union générale des Fédérations Fonctionnaires, Aviation civile-USAC, Syndicat Général du Livre parisien, Union Locale  du Havre, UNSEN, URIF…

FSU :

Ecole Emancipée, 93, FSU Territoriaux – SNUCLIAS-FSU, SD FSU 75, 77, 78, 93, SNES académies Paris, Versailles, SNUITAM, SNUP-CDC, SNPES PJJ, Syndicat National Unitaire Interministériel des Territoires, de l’Agriculture et de la Mer…

Solidaires :

Union syndicale Solidaires, Syndicat ASSO-Solidaires (Action des Salariés du Secteur
Associatif), Énergie, La Poste, Education, Union locale St-Denis… 

 

 

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 01:44

 


Metallos pas-de-calais-copie-1

 

 

Metallos_pas-de-calais-affiche.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 07:34

Alors qu'une partie des manifestants (dont un certain nombre de dockers) à Bruxelles ce 4 avril affronte courageusement la police voilà comment ils sont soutenus !

 

  Bernadette Ségol, Secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats, a déclaré :

« 50.000 personnes de 21 pays d'Europe ont fait le déplacement à Bruxelles pour manifester pacifiquement contre l'austérité, contre le chômage et pour soutenir de nouvelles politiques créatrices d’emplois et de croissance.

Certains sont même venus de pays lointains tels que le Portugal, la Bulgarie ou Chypre pour lancer un message d’alarme aux dirigeants européens. Les gens en ont assez de l'austérité. Ils veulent un effort concerté pour lutter contre le chômage, conte la pauvreté et contre les inégalités.

Je suis choquée et attristée qu’une très petite minorité a recherché la violence et la confrontation avec la police. Je suis vraiment désolée si des passants innocents, des manifestants ou des officiers de police ont été blessés.

J'espère que la violence d'une infime minorité ne détourne pas le message important et pacifique lancé  par une majorité écrasante  de manifestants».

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 21:54

Nous publions la déclaration de l'AG des retraités du Livre d'Ile de France. Lucides et sans concession sur la politique des gouvernements "de gauche"...

 

 

CGT FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS DES INDUSTRIES DU LIVRE, DU PAPIER ET DE LA COMMUNICATION 

Section unitaire des Retraités du Livre, de la presse

et de la Communication de Paris et de sa région

Association Loisirs et Solidarité des Retraités ( LSR)

94 boulevard Auguste Blanqui - 75013 PARIS - CCP La Source 34536-65

Téléphone: 01433153 51 -01433633 69 / Fax: 01 4331 79 70 / Mail : surlcgt@voila.fr 

 

 

 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE STATUTAIRE

2 avril 2014

 

 

 

RÉSOLUTION 

 

 

L’ensemble des participants à l’assemblée a eu un large échange sur la situation générale

et le constat qui s’impose après les élections municipales.

 

Le taux très important de l’abstention met en évidence que les politiques antisociales des gouvernements successifs, répondant aux intérêts du monde de la finance, du grand patronat, au détriment des intérêts des salariés et des retraités, alimentent un rejet important de la politique.

 

Force est de constater que les politiques menées aujourd’hui sont les mêmes qu’hier, et le gouvernement mis en place ce jour augure que la situation ne s’améliorera pas sous l’autorité d’un Premier ministre dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sera plutôt enclin à poursuivre la politique de son prédécesseur.

 

Les logiques d’austérité ne répondent ni aux revendications des salariés et des retraités, ni aux attentes des populations, bien au contraire, c’est à l’augmentation du chômage, à la diminution des salaires et des pensions de retraite, à l’aggravation de la précarité, au démantèlement de la protection sociale que l'on assiste…

 

Ces politiques ultralibérales, au service des plus riches et du Medef, se succèdent et se généralisent sous ce gouvernement.

 

Les entreprises reçoivent plus de 170 milliards d’aides publiques, et cela sans conditions ni contreparties, notamment en matière d’emploi.

 

Le pacte de responsabilité est une véritable attaque contre le monde du travail, en particulier les 50 milliards d’euros d’économie programmée, qui répondent à une logique inacceptable d’austérité et attaquent inévitablement les services publics, la protection sociale et la solidarité nationale, alors que les besoins sociaux augmentent considérablement.

 

L’action du 18 mars dernier, à laquelle de nombreux retraités de la SURL ont participé, a été importante mais insuffisante : il faut faire beaucoup plus fort pour être entendu.

 

Les dernières décisions prises par l’Arcco et l’Agirc, notamment le gel des augmentations de retraite, devraient nous inciter à agir davantage, seuls les administrateurs CGT se sont opposés à cette mesure qui aggrave la situation des retraités.

 

Ce gel des pensions aura des conséquences à plus long terme, un ou plusieurs points en moins pour les retraités d’aujourd’hui, c’est un ou plusieurs points en moins pour les retraités de demain. Sans compter les effets, pour l’économie, d’une baisse de la consommation qui renforce la spirale récessive.

 

 Ce n’est pas d’une baisse des pensions que les différents régimes des retraites ont besoin, mais de plus d’emplois, et plus de pouvoir d’achat pour tous les salariés.

 

Voilà une raison de plus, s’il en était besoin, pour préparer et réussir la grande manifestation des retraités le 3 juin, où nous pourrons crié haut et fort :

 

« Ça suffit, les retraités ne sont pas des vaches à lait »

 

Les retraités de la SURL sont résolus, par leur participation, à contribuer à la réussite de cette manifestation.

 

 

Montreuil, le 2 avril 2014 

 

 

 

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 09:50

Nous publions la déclaration du Réseau des syndicats alternatifs européens qui proposent la construction d'une grève générale européenne. Ont-ils les moyens de leur projet ? Pas sûr. Ont-ils raison sur leurs explications ? Bien sûr ! Si notre CGT avait une politique unitaire équilibrée, elle tenterait des propositions de mobilisation  aussi bien avec les réformistes de la CES qu'avec les structures plus radicales du Réseau.

 

 

Réseau européen des syndicats alternatifs et de base
Ne payons pas leur crise !
Le 4 avril 2014, la Confédération Européenne des Syndicats organise une manifestation
européenne à Bruxelles. Elle revendique une plus forte dimension sociale dans la
politique de l’Union Européenne. Mais la politique de l’Union Européenne est antisociale, car
l’Union Européenne est au service du patronat, des banques, des institutions internationales qui
prétendent diriger le monde !

Il y a bien des raisons de manifester devant le Parlement européen qui, depuis des années,
valide les directives qui s’attaquent à nos droits. Organiser une manifestation européenne peut
répondre à la nécessité d’unifier nos luttes. A condition que cela marque une nouvelle étape
dans la construction d’un rapport de forces au niveau européen, permettant de s’opposer aux
politiques d’austérité que patronat et gouvernements infligent aux populations.

La CES n’envisage pas cette nouvelle étape. Les organisations du réseau européen des
syndicats alternatifs et de base, oui !
La «crise» n’est pas un phénomène extranaturel; c’est simplement l’état actuel du système capitaliste.
Pour maintenir leurs marges bénéficiaires, pour continuer às’en mettre plein les poches,
actionnaires, banquiers et autres profiteurs attaquent fortement tous les droitssociaux que nous avons
acquis lors des luttes socialespassées. Nous ne laisserons pas faire !

Les institutions européennes, les traités européens, ne nous protègent pas ; ils ont étécréés pour
soutenir celles et ceux qui nous exploitent. Chômage, précarité, pauvreté,
flexibilité, racisme, voilà l’avenir que nous proposent celles et ceux qui gouvernent.
Au contraire, nous voulons construire un autre avenir, basé sur la satisfaction des besoins de tous,
possible avec à une redistribution différente des richesses que nous produisons dans le
monde.

Des délégations de plusieurs de nos syndicats seront présentes à Bruxelles le 4 avril,
pour porter la voix du syndicalisme de lutte. Les syndicats alternatifs et de base
travaillent à l’organisation d’une grève européenne; nous avons déjà organisé des
mouvements unitaires internationaux dans plusieurs secteurs professionnels ; une action
interprofessionnelle est nécessaire.

 Réseau européen des syndicats alternatifs et de base
Confederacion General del Trabajo
CGT
-
Etat espagnol
Confederacion Intersindical
Etat espagnol
Intersindical Alternativa de Catalunya
IAC
-
Catalogne
Confederacion sindical
Solidaridad Obrera
S.O.
-
Etat espa
gnol
Confederazione Unitaria di Base
CUB
-
Italie
Unione Sindicale Italiana
USI
-
Italie
Confederazione Italiana di Base
UNICOBAS
Italie
Ελευθεριακή
Συνδικαλιστική
Ένωση
ESE
-
Grèce
Fédération SUD Vaud
SUD
-
Vaud Suisse
Union syndicale Solidaires
S
olidaires
France
Confédération Nationale du Travail
CNT
France
Confédération Nationale des Travailleurs
Solidarité Ouvrière
CNT
-
SO
France
Transnational Information Exchange
TIE
-
Allemagne
Ogólnopolski Zwi
ą
zek Zawodowy
Inicjatywa Pracownicza
OZZ
IP
Pologne
Sindacato Autorganizzato Lavoratori Cobas
SIAL COBAS
-
Italie
Associazione per i Diritti
dei
Lavoratori
Cobas
ADL
COBAS
-
Italie
Sindacato Intercategoriale
Cobas
Lavoratori Autorganizzati
SI COBAS
-
Italie
Ogólnopolski
Zwi
ą
zek
Zawodowy
P
ielegniarek i
Poloznych
OZZ PiP
-
Pologne
Union Syndicale Etudiante
Fédération Générale du Travail de Belgique
USE
-
Belgique

 

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 23:23

Nous publions un appel en ce sens du syndicat de Versailles :

 


Position du syndicat CGT des cheminots de Versailles à l’attention de la Commission Exécutive de la fédération CGT des cheminots

 

Versailles, le 28 mars 2014

Chers camarades,

 

C’est avec soulagement que nos militants ont accueilli la nouvelle de l’organisation d’une grande manifestation nationale unitaire des cheminots contre l’actuel projet de réforme ferroviaire porté par le gouvernement.

 

Nous ne pouvions rester ainsi sans perspective après l’action du 12 décembre.

 

En revanche, le choix de la date du 22 mai prochain nous parait très lointain, ainsi que l’objectif de 25 000 manifestants nous semble très en-deçà des nécessités de la période.

 

Par ailleurs, le gouvernement semblant rester ferme sur son calendrier parlementaire (présentation du projet de loi le 16 juin prochain), il nous parait impératif que la fédération porte déjà une perspective de grève reconductible au niveau national dès aujourd’hui, et que cette manifestation soient présentée comme un dernier coup de semonce, la dernière étape de la construction d’une mobilisation générale avant la grève reconductible, pour permettre aux cheminots de faire entendre leur voix sur ce dossier décisif, tant pour la structure de l’EPIC SNCF que pour les droits sociaux des cheminots.

 

C’est en tout cas ce que les cheminots, en particulier les militants et

les sympathisants CGT, nous font remonter quotidiennement sur le terrain.

 

Nous pensons qu’une DCI nationale doit être déposée début mai afin que, si le gouvernement n’est pas disposé à céder au soir de la manifestation du 22 mai, la fédération CGT des cheminots soit en capacité de déposer un préavis de grève reconductible dès le 23 mai pour un mouvement au plus tard début juin.

 

Bien sûr que ce calendrier doit être proposé aux autres organisations syndicales représentatives de la SNCF qui sont unies autour de la CGT sur la plate-forme commune, mais si l’UNSA refusait de se joindre à nous sur cette perspective de grève reconductible, il nous apparait évident que le souci légitime de l’unité ne devrait en rien freiner le calendrier de mobilisation de la CGT, les cheminots ne le comprendraient pas et les syndiqués CGT encore moins.

 

L’heure des choix décisifs arrive, notre syndicat est prêt à mettre toutes ses forces dans la bataille pour faire primer les intérêts du Travail sur ceux du Capital, et répondra avec la dernière énergie à tout appel en ce sens de sa fédération.

 

Bien fraternellement,

La Commission Exécutive du syndicat 

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 22:18

index-copie-4.jpgNous reproduisons ci-dessous (et ICI en PDF) la motion votée à l'unanimité par la commission exécutive de la Cgt de l'hôpital de Daumézon en Loire-Atlantique concernant le projet d'aéroport à NDDL ainsi que les violences policières pendant la manifestation du 22 février dernier qui a rassemblé 50 000 personnes et plus de 500 tracteurs, majoritairement de la confédération paysanne.

 

L a c g t – Da um é z o n
C e n t r e H o s p i t a l i e r G e o r g e s D a u m é z o n
5 5 r u e G e o r g e s C l e m e n c e a u , B P 3 4 2 1 6
4 4 3 4 2 B O U G U E N A I S C e d e x
0 2 5 1 8 2 9 3 7 4
c g t@c h - g d a u me z o n . f r

 

MOTION
Suite à la manifestation ayant rassemblé de 40 à 60 000 personnes le 22 février 2014 à
Nantes, le syndicat CGT de l’hôpital Georges Daumézon tient à témoigner son soutien au mouvement
d’opposition au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes.
La CGT-Daumézon salue l'ampleur, la constance et la pertinence de ce mouvement qui depuis
plus de quarante ans a su s’imposer comme incontournable et apporter la preuve de sa légitimité
citoyenne, au point qu’aujourd’hui, selon un sondage IFOP publié avant la manifestation, 56 % des
Français sont défavorables au transfert à Notre Dame Des Landes de l'aéroport de Nantes, tandis que
20 % ne se prononcent pas et que seuls 24 % y sont favorables.
Ce mouvement citoyen, à la fois multiple et unitaire, rassemble notamment :
· des citoyens sensibles à la beauté, à la défense de la nature, de la vie et de la biodiversité ;
· des citoyens qui militent en utilisant des moyens d’action aussi variés que l’occupation de la
ZAD, la restauration et l‘entretien de fermes vouées à la destruction, le maintien d’une
activité paysanne sur site, l’inventaire méthodique de la faune et de la flore locales ;
· des citoyens attachés à la démocratie et à l'implication des habitants dans les décisions qui
les concernent ;
· des citoyens pour qui l'aménagement du territoire ce n'est pas seulement détruire et
bétonner, mais c'est d’abord prendre en compte les besoins réels des populations et établir
des priorités basées sur ces besoins réels, comme par exemple, veiller à une répartition
équilibrée des bassins d’emploi au nord et au sud de la Loire ou encore améliorer les accès à
l’actuel aéroport, élu en 2012 meilleur aéroport d'Europe ;
· des citoyens opposés aux partenariats public-privé, aberrations financières et authentiques
opérations de détournement de fonds publics au profit d'intérêts privés (comme c’est le cas
pour la Cité Sanitaire de Saint Nazaire, l'hôpital de Corbeil Essonne ou encore le stade du
Mans…) ;
· des citoyens pour qui le projet pharaonique d’aéroport à NDDL, destructeur et illégal au
regard de la loi européenne sur l’eau, est par ailleurs incompatible avec la notion de
développement humain durable développée dans les repères revendicatifs de la CGT.
Le syndicat CGT-Daumézon condamne sans ambiguïté les provocations policières attestées
par de nombreux témoignages et la violence des forces de l'ordre à l'égard des manifestants
pacifiques réunis le 22 février 2014 à Nantes. Nous déplorons également que les affrontements,
rendus inévitables au regard du déploiement policier hors de toute proportions et du parcours de la
manifestation modifié à la dernière minute, aient occulté le débat citoyen au profit des déclarations
fracassantes de quelques personnalités politiques et au prix d'un discrédit honteusement jeté sur
l'ensemble des manifestants pas ces mêmes personnalités politiques.
Enfin, le syndicat CGT-Daumézon exprime toute sa sympathie et sa solidarité à l’égard des
victimes de violences policières et notamment à Quentin et Damien, ces jeunes nantais grièvement
blessés à l’oeil à la suite de tirs de flash-balls.

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 00:16

Nous publions la liste des premiers syndicalistes signataires de l'appel à rejoindre la manifestation appelée également par diverses organisations. Les amis de notre blog ne manqueront pas ce rendez-vous pour porter la démarche  d'une vraie mobilisation inscrite dans la durée; avec la perspective d'un mouvement social général qui seul sera capable de stopper les politiques d'austérités.

 


Achaintre Thierry, secrétaire CGT Euriware
Amiel Frédéric, syndicat ASSO Solidaires
Angot Michel, FSU territoriaux
Baille Nicolas Secrétaire général fédération CGT equipement environnement
Bindel Jean Luc fédération CGT agro alimentaire
Bonnard Jérome, Sud BPCE Solidaires
Borras Stéphane, Solidaires 31
Bressan Eugénio, ex-secrétaire national SNES-FSU
Bubakhti Ahmed,  Sud PSA Poissy Solidaires
Camara Mamadou, secrétaire Sud -TICE Solidaires
Canon Jean-Marc, secrétaire général de l'UGFF CGT
Chauveau Raymond, syndicaliste CGT
Chessa Mireille, syndicaliste CGT
Cohen Fabien, secrétaire syndicat de dentistes centres de santé
Couderc Christophe, secrétaire général de l'UD CGT 09
Damoiseau Philippe, Fédération Sud Collectivités territoriales Solidaires
Debons Claude, syndicaliste CGT
Degoussée Laurent,  Sud Commerce Solidaires
Delecourt Christophe, syndicaliste CGT Finances
Devauchelle Jean, syndicat AP-HP Solidaires
Fayet Catherine, responsable Sud santé au CHSF
Galepides Nicolas,  Sud PTT Solidaires
Garcia Patricia, Sud sociaux Solidaires
Ghazi Karl , responsable syndical CGT commerce
Glorian Grégory, secrétaire général de l'UD CGT 62
Gravouil Denis, syndicaliste CGT culture
Harl Françoise, Sud Education Solidaires
Jacquard Jean Pierre délégué, CGT central CGT Ducros Mory
Joly Pascal, secrétaire général de l'URIF CGT
Juraver Philippe, syndicaliste CGT - Front des luttes
Lafontan Jean, ex secrétaire général SNEP-FSU
Lambert Elie, Solidaires Douane
Larrivée Frédéric, syndicaliste CGT Finances publiques Marseille
Lavaud Marc, Solidaires 45
Le Reste Didier, syndicaliste CGT, Front des luttes
Leberquier Olivier, CGT Fralib
Lemaire Arlette, secrétaire nationale SNASUB-FSU
Lequeau Serge, Solidaires 22
Manciaux Catherine, co/secrétaire générale SNUPDEN-FSU
Mangin Jean, sidérurgiste FO à Florange
Mathieu Xavier, syndicaliste CGT ex Conti
May Eric, secrétaire syndicat de médecins
May Oriane, Présidente de l'AGE de l'UNEF
Michel Claude, syndicaliste CGT spectacle
Moreira Carlos, secrétaire général de la Fédération nationale CGT des Industries chimiques
Orhesser Hélène, Solidaires 13
Ossant Hervé, secrétaire général de l'UD CGT 93
Painchan Reza, syndicaliste FO
Périllat Marie Cécile, responsable syndicale FSU
Peyrade Marc, secrétaire général de la FILPAC CGT
Pierre Le Ménahès, ex secrétaire général CGT SBFM
Piron Dominique, responsable départemental CGT 72
Ponvert Véronique, responsable syndicale FSU
Prince Mickael, CGT STEF Chaulnes
Puydebois Jean Louis, syndicaliste FSU 19
Sanchez Daniel, syndicaliste CGT
Schmitt Jerome, secrétaire de la fédération des syndicats Sud Energie
Sergent Nicole, syndicaliste FSU
Sueur Eric, Secrétaire général  FSU Ile de France
Taillandier Christian, secrétaire national SNUITAM-FSU
Talbot Baptiste, secrétaire général de la Fédération CGT des Services publics
Trésallet Guy, syndicaliste FSU - Front des luttes
Van Rensberger Michel, responsable CGT Presstalis
Vaulot Corinne, secrétaire générale CGT Educ 31
Verzeletti Céline, syndicaliste UGFF CGT
Vidallet Gisèle, secrétaire générale de l'UD CGT 31
Vire Emmanuel, SNJ CGT Jean Luc Bindel syndicaliste agro alimentaire CGT
Wallet Nicolas, Secrétaire général FSU 75
Witt syndicaliste étudiante
Ziegelmeyer Laurent, responsable CGT Sanofi Paris

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 21:44

Sans-titre-300x59-copie-2.jpgNous publions ci-dessous une contribution d'un camarade libertaire Cgt de Martigues, malheureusement assez éclairant sur la gestion de certaines mairies dites communistes à l'égard de ses personnels territoriaux. Cequi est à retenir, c'est pas parce que des camarades sont au pouvoir qu'il faut se taire! Bien au contraire, l'autonomie du syndicalisme est une garantie pour faire entendre la voix des salariéEs.

 

Le 31 janvier 2014, la CGT du personnel de la ville de Martigues appelait les salarié-es des services culturels à une réunion d’information syndicale. Celle-ci faisait suite à de nombreuses autres assemblées générales et réunions des travailleurs de ce secteur. Indignés par les témoignages des collègues du musée Ziem qui venaient alourdir de façon insupportable le dossier des dysfonctionnements de la gestion de la médiathèque, des archives, de la direction culturelle, de la galerie d’histoire et de la cinémathèque, les travailleurs présents votent la grève à l’unanimité. Fixé au 13 février, le préavis prévoit un débrayage d’une heure reconductible chaque jour. Un tract et un cahier revendicatif sont élaborés collectivement. 

Le 10 février, le Député-Maire, deux membres de son cabinet, l’adjoint à la culture et la directrice des Ressources humaines reçoivent une délégation d’une quinzaine de personnes. Le Député-Maire communiste commence par insister sur la nécessité de respecter la hiérarchie et l’autorité. Il fait allusion aux élections paritaires qui suivront les élections municipales : la CGT est donc elle aussi en campagne. Comme si il ne s’agissait pas d’une lutte et d’un problème concret mais d’une simple tactique électoraliste. Les revendications sont présentées.

Le Député-Maire tient à séparer ce qui relève de l’administratif (statuts, fiches de postes, organigrammes) du climat et de l’ambiance. Ce dernier point lui semble le plus difficile à résoudre. Sa proposition consiste en un groupe de travail restreint comprenant les chefs de services qui tenterait de trouver des solutions en renouant le dialogue. Mais il n’admet pas clairement que les risques psychosociaux le concernent directement – ce serait l’affaire de la psychologue du travail et des directions uniquement – et il semble ne pas considérer le cahier revendicatif comme une base de négociations.

Le mardi 11 février, une AG du personnel des services culturels se tient afin de rendre compte de l’entretien de la veille. Après discussions, les salarié-es présent-es maintiennent la grève à l’unanimité. La proposition du groupe de travail restreint incluant les directions de services est rejetée à l’unanimité moins 3 abstentions.

Le mercredi 12 février, les autorités, constatant que le préavis de grève n’a pas été levé, convoquent en urgence le bureau du syndicat. Elles proposent la suspension de la grève en échange de la mise en place de négociations employeur-personnel sans les chefs de services sur la base du cahier revendicatif. Le bureau du syndicat consent à suspendre la grève. Le lendemain, la grève se transforme en AG où sont présentées les propositions des élus. Celles-ci sont acceptées mais le préavis de grève court toujours. La délégation chargée de négocier se constitue.

Les négociations entamées laissent le personnel dans une grande insatisfaction. Les élus refusent de remettre en question la définition des postes des chefs de service. Des réunions de travail avec l’encadrement sont prévues mais les représentant-es du personnel ne pourront y assister. Le syndicat ayant épuisé ses droits aux heures d’informations syndicales peut difficilement rendre compte de ces discussions et le personnel ne peut plus débattre, s’exprimer et décider de la lutte.

À suivre…

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 15:45

images-copie-5.jpgNous avons été de celles et ceux qui ont pris le soulèvement breton au sérieux. Qui avons rejeté l'anathème de Mélenchon contre "les esclaves". Qui avons tenté de ne pas laisser le patronat s'emparer de la colère légitime des bretons. Las il faut maintenant faire le bilan et constater que l'OPA patronale sous couvert de nationalisme breton a bel et bien confisqué le mouvement. Les pauvres explications pro-patronales d'une déléguée "CGT" lors des premières assises en font foi...

 

Discours d’ouverture des premiers Etats Généraux en Bretagne à Morlaix le 8 mars, par Corinne Nicole, une des premières membres du Collectif des Bonnets Rouges.

 (CGT de TILLY SABCO à GUERLESQUIN )

« Bonnets rouges, je vous salue !

C’est une journée spéciale aujourd’hui et pour la journée de la femme, on m’a fait un sacré cadeau, me placer sur scène entre Thierry et Christian, va falloir en donner moi je vous le dis !!!!

Trève de plaisanterie ! Je suis heureuse d’être parmi vous aujourd’hui encore ! Comme je vous le disais c’est une journée spéciale, une journée qui s’inscrit dans l’histoire de la BRETAGNE ! Et comme tout le monde ici, je suis heureuse et fière d’y participer.

« Les bonnets rouges, c’est quand même un rassemblement hétéroclite, Madame NICOLE» me disait encore une journaliste de presse parisienne hier matin au téléphone. «que viennent faire des salariés et surtout une syndicaliste dans un mouvement composé en majorité de Patrons ?»

Vous le pensez bien , ce n’est pas la première fois qu’on me pose la question ! J’ai donc répondu comme à mon habitude.

« Avant toute chose ! je suis BRETONNE et quand on s’attaque à la BRETAGNE et aux BRETONS, je réagis !

Depuis un bon bout de temps maintenant, des salariés bretons perdent et risquent de perdre leur travail ! Toute une économie territoriale est en train de disparaître ! L’agroalimentaire, l’agriculture, la pèche, les transports, l’artisanat sous toutes ses formes, ces activités qui génèrent une bonne partie des emplois chez nous  sont menacées de disparaître!

Les distorsions de concurrence, la mise en concurrence des salariés en tirant les salaires vers le bas, le besoin viscérale de profit d’actionnaires, des décisions européennes, les réglementations, directives administratives totalement disproportionnées en sont responsables !

Ce que vous oubliez, Madame c’est que tous ces corps de métier que je viens d’évoquer et que je respecte sont étroitement liés :

Sans paysans, sans pêcheur pas de matière première à transporter et à transformer dans les industries !

Sans artisanat pas de réalisation d’ouvrages nécessaire aux activités

Sans commerces pas de vie dans nos villages, nos bourgs !

Sans patrons pas de salariés et vice-versa

Les Bretons sont courageux Madame, ils ne veulent pas devenir des assistés !

Je suis syndicaliste représentante du personnel dans mon entreprise ! A ceux qui disent que je ne suis pas à ma place dans les Bonnets Rouges, je réponds « la priorité c’est d’abord l’emploi, JE SUIS SOLIDAIRE ».

Je ne suis pas anti-PATRON, d’ailleurs je trouve personnellement que ce mot est galvaudé, un vrai patron Madame est une personne qui a son fond de culotte accroché à la porte de son entreprise, qui respecte ses salariés et non pas un financier à la recherche uniquement du profit ou un directeur général qui ne s’engage qu’à hauteur de son salaire ou de ses stocks options.

Vous savez Madame, ce que veulent les ouvriers, les salariés , les Bretons c’est vivre dignement de leur travail et être respectés !

Le BRETON dans sa majorité n’aspire pas à devenir riche ! Il veut garder une qualité de vie dans son pays !»

Je m’arrêterai là pour l’instant, place au retour des doléances et aux témoignages divers, c’est votre journée !

Cependant, tant que j’ai encore le micro, je tenais à exprimer tout mon soutien et mon admiration à tous les salariés bretons qui ont lutté et qui luttent encore pour garder leur travail. Une pensée pour les syndicalistes courageux qui n’ont pas hésité à braver leurs organisations syndicales pour s’engager dans le mouvement, un ptit clin d’œil à Olivier LE BRAS qui n’a pu être présent avec nous aujourd’hui ! et enfin comme je le répète souvent aux salariés de TILLY SABCO, je reprendrais une citation de Berthold BRECHT que j’affectionne

« Celui qui lutte n’est pas sûr de gagner mais celui qui ne lutte pas à déjà perdu »

 

Pauvre Brecht convoqué en défense des patrons !!!

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 09:50

index-copie-1.jpgNous publions avec plaisir l'appel à constituer un collectif des militants CGT opposés clairement à la construction de l'aéroport face à l'inertie des structures.

 


Le collectif n'a pas pour but de se substituer à notre organisation mais il permettra à tous les militants de la CGT, opposés au transfert de l'aéroport de pouvoir s'exprimer librement, en dehors de toute influence politique ou syndicale.


Il ne s'agit pas non plus d'utiliser la CGT à des fins de propagandes pour telle ou telle position concernant ce projet et si quelque expression devait être rendue publique, elle le serait au nom des *"militants CGT opposés au projet de transfert de l'aéroport"* et non au nom de la CGT.

Cette initiative a pour but de se regrouper pour montrer que nombre de camarades de la CGT ont bien pris conscience de la dangerosité de ce projet même si la CGT, et plus particulièrement l'UD44 n'a jamais osé s'impliquer pleinement sur ce dossier qui pose pourtant bien des problèmes d'ordre syndicale comme le transfert des salariés présents sur l'aéroport actuel, le déséquilibre de l'emploi entre le nord et le sud loire et bien d'autres
questions de société comme les questions environnementales et l'utilisation de l'argent public.

Depuis la mise en place d'opposition à ce projet, de nombreuses études, analyses, enquêtes... ont été ralisées et ont prouvé que ce chantier allait à l'encontre des valeurs que porte notre organisation syndicale. L'UD44 a décidé de ne pas entendre tous ces arguments et a organisé des journées d'études pour sortir une expression CGT sur ce sujet. Tout à son honneur, mais il est un peu tard car le dossier a pris de telles dimensions qu'il serait temps de conclure sur une véritable position. C'est également pour cette raison que nous devrons, en s'appuyant sur des
axes revendicatifs et des propositions de développement de l'actuel aéroport, peser dans le débat à l'intérieur de notre organisation puisqu'enfin il a été réouvert, ce qui n'est pas le cas dans certains partis politiques qui campent de manière aveugle et subjective sur des
positions très contestables quand on connait les valeurs de ces partis. Je ne m'étendrai pas sur ce point mais, d'ores et déjà, et comme nous n'avons pu en discuter plus profondément, je demande à chacun de bien vouloir se positionner sur cette initiative.

Dans un premier temps, et suite à la manifestation d'ampleur du 22 février à laquelle la plupart d'entre nous a participé, nous devrons récolter tous les témoignages de ce qui s'est réellement déroulé. En effet, plusieurs d'entre nous avons vu avons été témoins des débordements ouvertement organisés par les forces de police elles-mêmes : "...policiers habillés en casseurs (cagoulés, protégés, blousons noirs et jeans...) qui ont couru
dans la foule dans la voie des bus de la place du commerce, là où étaient garés les tracteurs, et ont déposé à nos pieds des bombes lacrymogènes..." Nous devrons dénoncer ces agissements avec la plus grande fermeté en gardant à l'esprit que nous sommes régulièrement dans l'action et dans des manifestations et que si nous restons muets sur ces exactions policières, demain nous pourrions être touchés dans un cortège syndicale.

Dans un deuxième temps, nous devrons nous réunir au plus vite pour travailler sur une expression syndicale sur le positionnement sur ce sujet en s'appuyant sur les axes revendicatifs suivants (liste non exhaustive) :


*Axes revendicatifs* :

- Maintien des emplois sur le Sud Loire et sur la plateforme de Nantes
Atlantique (2000 salariés + quelque 3000 emplois induits)
- Maintien du site d'Airbus (2000 emplois et 4000 emplois induits)
- Aménagement de l'aéroport actuel pour améliorer les conditions de travail
des salariés.
- Aménagement des instruments de navigation pour l'attérissage et le
décollage des avions dans des conditions de sécurité optimale.
- Pression sur la DGAC pour l'approche des avions par le sud et non par le
nord pour éviter au maximum le survol de Nantes.
- Réappropriation de l'aéroport par la CCI pour revendiquer le caractère
public du transport aérien
- Contrer le développement des compagnies "low-cost" qui détruisent les
emplois et tirent vers le bas les salaires et les conditions de travail des
personnels des compagnies aériennes nationales
- Rallongement de la ligne de tram de la neustrie (1,5/2 kms) pour arrêter
le bétonnage des zones aux alentours de l'aéroport pour construire des
parkings et permettre aux passgers d'accéder à l'aéroport par les
transports en commun.
...............

La liste de diffusion établie lors du congrès de l'UD des 27 et 28 février dernier n'est pas, elle non plus, exhaustive, et je laisse le soin à chacun de faire part de ces propositions aux camarades qui voudraient se joindre à cette initiative.

Ce n'est qu'une ébauche...!
Merci de faire part de vos avis et commentaires,

Fraternellement,

Laurent Cretagne
CGT-Regional (compagnie aérienne, filiale d'Air France)

 

Contact : col.milit.cgt.contre.nddl@gmail.com

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article