Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 14:34

manif-fralib-gemenos.jpg  Nous reproduisons ci-dessous l'appel issu du carrefour des luttes appelé par la Cgt fralib le 28 juin dernier à Gemenos (voir ICI). Si on ne peut qu'être en accord avec ce que tente de porter les camarades, on ne peut en revanche qu'exprimer de sérieux doutes sur la capacité et/ou la volonté des instances de coordination des luttes que devraient être les fédérations Cgt (Métallurgie, Chimie, FNAF...) et encore moins sommes-nous très lucides sur la non volonté de notre direction confédérale et de son bureau d'être au devant des travailleurs en lutte pour les inviter à élever le rapport de force, idéologiquement et pratiquement. Il aurait été intéressant d'avoir de ce côté là un éclaircissement à l'endroit de la Confédération, éclaircissement que le délégué Cgt Fralib avait voulu avoir au congrès confédéral de Toulouse, non sans peine (fallait couper, c'était trop long selon la tribune!...).

Nous ne voulons pas ici polémiquer stérilement. Nos lecteurs et lectrices ont compris que ce n'était pas le but de notre expression. Nous ne disons pas qu'il y aurait des bases Cgt dans les entreprises, enragées et prêtes au combat de classe, bridées par des bureaucraties fédérales nationales qui empêcheraient une dynamique de généralisation des luttes ! Cette analyse qui a souvent cours dans la frange lutte de classe de notre Cgt, nous ne la partageons pas car elle ne correspond pas à la réalité: certaines équipes syndicales Cgt se battent résolument en portant l'action directe des travailleurs comme leur moyen d'action et d'expression privilégié, d'autres limitent la casse en mobilisant pour un bon plan de sauvegarde de l'emploi (ayant intégré la défaite ou tout simplement n'ayant pas les travailleurs partant pour se battre). Notons que cela correspond aux lieux où la Cgt existe, pour les autres vierges de tout syndicat, silence et rendez-vous à police emploi.

Il faut ajouter à cela que les travailleurs avec leurs syndicats Cgt qui se battent résolument comme ceux qui cherchent à limiter la casse ont des rapports étroits comme distendus, voire presque inexistants avec leurs fédérations Cgt. Et cela ne recouvre nullement la plus ou moins combativité des équipes syndicales Cgt.

Pourquoi nous souhaitons attirer l'attention là dessus? Parce qu'on ne fera pas l'économie dans nos syndicats de reprendre en mains nos fédérations syndicales, en intervenant à l'intérieur de celles-ci, en portant le débat d'orientation dans les instances fédérales qui doivent être le centre de convergence et de coordination des luttes. On peut certes (et nous ne crachons pas dessus!) avoir des déclarations combatives issues des instances de direction fédérale MAIS si ces mêmes directions n'ont pas d'appui syndical solide dans des centaines de boîtes pour les faire vivre, il y a comme un problème !

A l'inverse, les syndicats d'entreprise rencontrent souvent des barrages dans leurs fédérations pour faire circuler leurs luttes et aboutir à ce que les directions fédérales prennent des décisions d'appui, de développement de la lutte.

On le voit, on l'expérimente partout: il y a un combat à mener dans nos fédérations, dans nos syndicats nationaux et et au niveau interpro dans nos UL, UD et notre Confédé pour un syndicalisme de luttes de classe et démocratique.


L'appel: 

A l’invitation des travailleurs et des syndicats CGT et CGC de Fralib en lutte depuis 1 000 jours, pour la sauvegarde et le développement de leur emploi et de leur entreprise, contre la multinationale Unilever qui doit assumer toutes ses responsabilités, les salariés et syndicats des entreprises en lutte pour l’emploi et la défense du potentiel industriel national se sont réunis dans l’usine à Gémenos (13) le 28 juin 2013 dans un carrefour des luttes.

A cette initiative de lutte participaient l’Union locale d’Aubagne (13), l’Union départementale des Bouches-du-Rhône, la Fédération Nationale Agroalimentaire et Forestière (FNAF-CGT) et la Confédération CGT.

L’ensemble des participants ont condamné avec force les décisions et attitudes du patronat, ainsi que les politiques d’austérité du gouvernement et leur choix de casse industrielle, de casse des droits des travailleurs et d’abandons économiques.

Ils condamnent toutes criminalisations de l’action syndicale et exigent l’amnistie des militants syndicaux.

L’ensemble des syndicats réunis appelle à élever les luttes et les résistances coordonnées, à leur donner détermination et cohérence, à ouvrir des perspectives sociales, politiques et démocratiques transformatrices. Un processus durable et le plus unitaire possible de mobilisations massives est indispensable. La satisfaction des revendications des travailleurs et leur émancipation seront l’œuvre des travailleurs eux-mêmes.

L’ensemble des militants présents au Carrefour des luttes appelle les salariés de leur entreprise et de tout le pays à construire et faire grandir le mouvement social, avec une participation massive aux journées nationales d’actions interprofessionnelles de grèves et de manifestations pour les salaires, l’emploi et les retraites, lancée par la CGT, prévue dés la rentrée, entre le 9 et le 12 septembre 2013. Ils s’engagent à contribuer à cette mobilisation de toute leur force.

Gémenos, le 28 juin 2013

Partager cet article
Repost0

commentaires