Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 11:13

Le rapport fait devant la commission exécutive confédérale du 18 juin dernier affirme que la conférence sociale des 7 et 8 juillet sera un "non-évènement". Si seulement c'était vrai !

 

Comme le rappelle justement le dernier bulletin de la Filpac, les conférences sociales inaugurées par Hollande ont surtout permis de faire signer par la CFDT les revendications du Medef. Ces conférences qui sont censées montrer l'attachement du gouvernement au "dialogue social" sont en réalité l'occasion de négocier...le cahier revendicatif du Medef.

 

La CFDT d'ailleurs ne s'y trompe pas. Elle hausse le ton pour exiger l'application des pauvres contreparties négociées en échange de ses trahisons. La crédibilité de sa posture est en jeu. Allons nous l'aider à sauver les apparences ?

 

Alors qu'iront faire nos représentants confédéraux dans cette galère ? Négocier quoi ? Avec quel rapport de forces ? Puisqu'il s'agit d'un "non-évènement" il y a un moyen simple de faire évènement : boycottons la conférence !

 

On sait que le débat agite les structures confédérales, les UD et les Fédérations. D'ailleurs le relevé de décisions de la CE confédérale le reconnait implicitement en écrivant : "on ne peut donc pas résumer notre posture à y participer ou pas". Eh bien si ! La chaise vide n'est certainement une politique en soi. Mais la chaise pleine non plus ! Dans le contexte de luttes qui se raniment mais qui peinent à s'étendre un refus de la CGT de cautionner la mascarade sociale du 7/8 juillet serait un véritable évènement. Et donnerait clairement le signal que l'époque du dialogue social s'achève pour ouvrir celle du combat social.

 

Il est encore temps de porter le débat à l'occasion des mobilisations du 26 juin. Il est encore temps que les organisations du CCN prennent position en ce sens.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Conférence sociale 2014
commenter cet article

commentaires