Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 09:22

Mardi 16 février, c'est dans la grande salle de la Bourse du Travail de Paris et sous l'égide de l'UD-CGT 75 que s'est ouvert le Tour de France des Goodyear pour développer les comités de soutien aux camarades qui risquent 9 mois de prison ferme.

Leur avocat ouvrait la discussion en indiquant que la mobilisation devait aboutir à la relaxe, au retrait de la plainte du procureur d'Amiens. Et qu'il fallait se tenir prêt, à n'importe quel moment, pour réussir une immense manifestation à Amiens le jour où se tiendra le procès en Appel.

Mickael Wamen a immédiatement donné la pleine dimension politique de ce combat en indiquant qu'une victoire pour les Goodyear serait une victoire contre toutes les répressions syndicales en cours. L'élan de solidarité autour du cas des Goodyear pouvant être un point de départ pour inverser la pression non seulement sur la défense des libertés syndicales mais sur l'indispensable grève générale prolongée qui permettra seule de stopper l'offensive ultra-libérale.

En plaçant le débat au coeur de la CGT, rappelant le silence de Thibault et Lepaon durant les 7 années de lutte acharnée pour la défense de l'usine d'Amiens, Mickael a plaidé fortement pour que toutes les fédérations CGT se rassemblent autour d'une date précise et des revendications précises et pour que la question de la grève générale soit au centre des débats du 51° congrès.

S'il a redit sa certitude que seule la CGT possède les forces pour construire cette grève générale, il en a aussi appelé à l'unité de toutes les forces qui se placent dans ce même objectif en insistant sur le fait que la manif qui se tiendra le jour de l'Appel à Amiens ne sera pas une fin en soi mais le début d'un mouvement qui doit s'élargir et se poursuivre, même en cas de victoire pour les 8 Goodyear.

Indiquant qu'il se fichait pas mal des primaires de droite comme de gauche, il a conclu sur la construction du rapport des forces et de la grève comme outil essentiel de la lutte des classes.

En écho, le secrétaire de l'UD de Paris insistait en confirmant : une journée d'action n'y suffit pas, manifester tous les jours dans Paris n'y suffit pas, c'est la grève et les piquets de grève qui font plier les patrons et les gouvernements.

Plus de 150 personnes assistaient à la réunion. Des militants de SUD-Educ et de SUD-PTT sont intervenus ainsi que JB Eyraud, animateur de Droit au Logement (DAL) qui apportait le soutien et l'appel à convergence du Collectif STOP Etat d'Urgence en rappelant qu'après les manifs du 30 janvier, une nouvelle date de mobilisation était prévue pour le 12 mars.

La réunion s'est achevée avec le rappel aux tâches du jour :

Faire signer la pétition (160 000 signatures à ce jour) dans les boites et sur les marchés

Créer des comités et tenir des réunions publiques

Tenir des réunions dans les Facs (proposition de Wamen pour aller rencontrer les jeunes)

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Luttes
commenter cet article

commentaires