Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 17:15

Nous avons décidé de nous adresser à vous en réponse aux « problèmes» qui secouent
aujourd'hui notre organisation, tant en ce qui concerne l'interne que ce que porte et propose la
« CGT» dans le cadre des négociationsen cours.
Comme chacun, nous sommes abasourdis par les révélations du « Canard Enchainé » et d'autres,
tant dans ce qu'elles soulèvent en termes d'éthique qu'en termes de fonctionnement interne.
Ainsi nous nous interrogeons sur l'absence totale de débats sur les négociations en cours:
dialogue social, financement formation pro et prud'hommes.
Dialogue social, pour lequel nous serions prêts à remettre en cause l'implantation dans les
entreprises de moins de cinquante. Voilà ce que nous pouvons lire dans les médias... Ce sont les
médias nous direz-vous, certes, mais lorsque l'on lit le rapport d'Agnès Le Bot (en charge de cette
négociation) à la CE confédérale de septembre, l'idée y est bien portée au nom d'un réalisme social
de ne pas nous arc-bouter sur une position qui serait dogmatique ?!
Remettre en cause cet acquis des luttes, c'est remettreen cause purement et simplement l'essence
même de notre syndicalisme! C'est aussi déposséder nos unions locales de moyens humains par
la disparition de DP et DS qui participent à leurs vies.
Mais c'est aussi donner raison au Medef qui nous explique que cela est nocif à l'emploi.
Devons-nous en conclure que certains de nous imaginent que notre syndicalisme serait donc un
frein à l'emploi!
Nous ne pouvons pas imaginer une seule seconde que cette idée puisse traverser les membres de
la CE confédérale!
Tout comme nous ne pouvons imager que notre CGT s'inscrive dans une démarche de remise en
cause des élections prud'homales (comme lu, là encore, dans un point d'étape négo dialogue social
paru pendant le dernier CCN).
Et pour ce qui est de la négo financement formation pro, où depuis juin (dernier CCN décentralisé)
aucune info de l'état d'avancement de ces négos n'a été officiellementfaite!
Trois négos donc qui engagent notre syndicalisme et acquis des luttes pour lesquels des
orientations semblent prises sans qu'à aucun moment le CCN, instance dirigeante entre les
congrès, ne soit sollicité et ne valide notre positiondans les négos.
L'autre sujet qui nous interroge, concerne les décisions prises unilatéralement par la direction
confédérale censées lever les questionnements et doutes, voire méfiance que les histoires de
dépenses inconsidérées ont suscités chez nos camarades.
Ce sont d'ailleurs ces mêmes camarades qui, grâce encore à leur attachement pour notre CGT ~t.>,:
leur discernement, ont fait face dans leurs entreprises à moultes provocations et attaques et dansje <'
respect de notre organisation, n'ont jamais failli, faisant front uni avec notre secrétaire génér~IÎ,?
Thierry Lepaon. Même si la gestion des premières réponses apportées aux journalistes n'a pas aidé
aux débats.
Ainsi les décisions d'élargir le bureau à deux membres supplémentaires,de confier à la CFC une
mission de vérification, ne répondront pas et n'apporteront pas une réaction à la hauteur des
questionnements.
Pour preuve, le débat du dernier CCN, au cours duquel la CFC déclarait avoir vérifié la vétusté de
l'appartement le matin de la séance (voire déclaration du CCN), pour apprendre le soir même que
celui-ci avait été remis en état avant les travaux engagés par la Confédération, n'enlèvent rien aux
doutes et exigent donc de trouver une autre forme de solution.
D'autant que ce n'est pas non plus le fait d'élargir le bureau, pas les m2 mais ses membres, ou
encore de revoir le poste d'administrateur pour lui substituer un poste de directeur des affaires
financières qui, à notre sens, solutionnerait les choses.
Pour nous, le plus grave dans ces décisions est la façon dont elles ont été prises!
Aucun vote formel n'est venu valider celles-ci, pire, puisqu'elles s'imposaient par la voie de notre
secrétaire général, balayant les débats du CCN et sa légitimitéà décider.
Dans ces conditions, nous réaffirmons la demande portée par le CCN de la mise en place d'une
commission issue de celui-ci, de la tenue d'un CCN extraordinaire courant décembre afin de valider
les nécessaires décisions pour stopper ce qui apparait commedes dérives inquiétantes.
D'autant que nous aurons alors les résultats des élections de la fonction publique et qu'il serait
judicieux d'en tirer rapidement analyses et décisions nécessaires.
Tout cela, dans un contexte où nous ne voyons plus notre CGT rejeter l'austérité, exiger le retrait du
pacte de responsabilité, d'autant qu'après nous être félicités d'être sortis de la conférence sociale,
nous nous inscrivons dans toutes les négociationsqui en découlent!
L'ensemble de ces faits brouille la compréhension de nos camarades sur notre position et les
interroge sur le chemin que l'on voudrait nous faire prendre.
Nous avons besoin d'éclaircir cette situation et que des décisions collectives soient validées par la
seule instance statutaire en capacité de le faire: le CCN.
Et il Y a urgence, dans l'intérêt de l'ensemble de notre organisation, pour son unité et dans le
respect de tous nos camarades.
En conclusion, la CE de I'UD réaffirme son exigence de la tenue d'un CCN extraordinaire, avant la
fin de l'année, afin de débattre et valider collectivement notre démarche revendicative dans les
négos en cours, ainsi que sur les dysfonctionnementsde la « maison confédérale ».
Résolutionvotée à l'unanimité des présents à la CE de I'UD le 02 décembre 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Structures: syndicats - UL - UD - Confédé
commenter cet article

commentaires