Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 08:49

Les anciens responsables CGT doivent-ils avoir une seconde carrière professionnelle offerte par l'Etat comme ceux de la CFDT ou de l'UNSA ? Poser la question c'est y répondre. Autant une certaine rotation des postes implique d'accompagner un retour à l'emploi, autant ce retour ne peut être une récompense offerte par un gouvernement que l'on aurait sérieusement combattu !

La réponse est encore plus claire quand il s'agit de responsables qui ont failli ! Qu'ils se débrouillent ! Et si c'est grâce au PS qu'ils trouvent une nouvelle carrière de pourris cela ne surprendra personne mais sera pour toute la CGT une leçon de morale.

Ainsi le PS pourrait offrir deux sinécures à Lepaon et Lafont. Mais c'est pas fait parce que ça coince un peu du fait des compétences des intéressés et les infos qui fuitent sont autant de savonnettes sur le podium. Alors savonnons gaiment !

Eric Lafont, ex-administrateur et fusible démissionnaire vise une place de conseiller social dans une ambassade située dans un pays stratégique. Petit travail mais gros salaire...

Thierry Lepaon vise la présidence de l'Agence française de lutte contre l'illetrisme et c'est à ce titre de personnalité qualifiée qu'il espère être nommé au Conseil Economique, Social et Ecologique par François Hollande. Là encore le salaire est très supérieur aux heures de travail...

Reste à comprendre pourquoi la CEC a blanchit Thierry Lepaon. Pour mieux s'en débarrasser et qu'il soit présentable à Hollande ; ou parce qu'il menaçait de faire des révélations embarrassantes comme de nombreux dirigeants l'évoquent dans les couloirs de la confédé ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT
commenter cet article

commentaires

L D 08/05/2015 23:10

Besoin de transparence. Balancez les infos

Virgile 06/05/2015 10:48

Le CEC a blanchi TLP mais cela reste aussi et surtout l'oeuvre de la Cion de Contrôle qui n'a fait aucune observation au moment des faits et ne rend pas son rapport public auprès des organisations qui le souhaitent.....