Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 17:06

La FNIC publie une déclaration très fouillée sur les causes impérialistes du conflit qui se joue au Moyen-Orient et qui vient d'éclabousser atrocement les parisiens. Déclaration qui contient des vérités bonnes à dire et rappeler.

Au détour d'une phrase, la déclaration prend soin de mettre une distance avec les dictateurs de la région. Un soin indispensable quand on connait les accointances entre la FSM et ces régimes dictatoriaux qui furent dans l'orbite soviétique avant la chute du Mur.

Une distance néanmoins à peine suffisante. Car avant Daesh, c'est une majorité du peuple syrien qui a manifesté pacifiquement durant un an contre le régime de Bachar al Assad. Et c'est ce dictateur qui a réprimé et torturé le peuple syrien jusqu'à créer un chaos dans lequel Daesh, venant d'Irak, s'est introduit.

L'autre faiblesse de la déclaration, après avoir désigné les responsabilités impérialistes dans le chaos général autour de l'accès aux réserves de pétrole, c'est d'en appeler à l'ONU. Comment peut-on en même temps démasquer l'impérialisme bien réel du camp occidental et en appeler à l'ONU où les mêmes pays impérialistes se sont taillés des positions dominantes, verrouillées par un droit de véto ?

Ne faudrait-il pas mieux en appeler à la solidarité ouvrière internationale plutôt qu'à l'ONU ? Ce qui nous amène à poser une dernière question : pourquoi cette longue déclaration de géopolitique ne dit-elle pas un mot des kurdes et de la résistance du Rojava ? Les forces kurdes sont les principales forces révolutionnaires dans la région. Elles ont besoin de toute notre solidarité en Turquie, en Syrie, en Iran. Mais il est vrai que le régime de Assad père puis fils ont beaucoup massacré les kurdes. Est ce cette dure vérité qui explique un tel silence de cette déclaration ?

Lire la déclaration de la FNIC : http://www.wftucentral.org/contribution-de-la-fnic-cgt-paris-terroristes-%CE%B1ttacques/?lang=fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans International
commenter cet article

commentaires