Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Communistes Libertaires de la CGT
  • Communistes Libertaires de la CGT
  • : Les communistes libertaires sont un des courants fondateurs de la Cgt, sur une base anticapitaliste et révolutionnaire. Nous entendons renouveler ce combat, en intégrant les évolutions de la société d'aujourd'hui.
  • Contact

Retour à l'accueil

Recherchez Sur Le Blog

QUI SOMMES NOUS ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale. 

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical. 

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir. 

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt. 

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire. 

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat. 

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre. 

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable. 

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social. 

Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT : 

          communisteslibertairescgt@gmail.com

Archives

Liens De Nos Amis

25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 05:45

Nous publions ci-joint la déclaration de la Fédé de la Métallurgie. Assez  radicale sur la démission collective du Bureau Confédéral mais bien timide sur les changements stratégiques nécessaires à la reconstruction d'un syndicalisme de classe :

 

Note de la FTM CGT
Aux syndicats CGT de la métallurgie
suite à la réunion du Comité Exécutif Fédéral
du 18 décembre 2014
La commission exécutive fédérale a tenu sa réunion mensuelle ce jeudi 18 décembre.
Parmi les points fixés à l'ordre du jour : la situation en interne que traverse notre
organisation syndicale CGT.
A partir de la note adressée aux organisations de la CGT (que le CEF partage) suite à la
réunion de la commission exécutive Confédérale du mardi 16 décembre et des
éléments de réflexion apportés par Philippe MARTINEZ dans son rapport
d'introduction, une majorité de camarades du CEF présents à la réunion ont pu
exprimer leur ressenti et donner leur point de vue sur la situation.
La qualité d'écoute et le respect du débat y compris contradictoire auront permis à la
direction fédérale de se forger une opinion sur la position qui pourrait être la sienne
au Comité Confédéral National extraordinaire du 13 janvier prochain.
Plusieurs éléments ont été pointés par la Commission Exécutive Fédérale.
Elle considère essentiel le besoin d'instaurer des règles de vie collective et des
procédures financières au sein de la maison confédérale afin d'éviter un certain
nombre de dérives.
Les faits révélés autour de la rénovation de l’appartement et du bureau, mais pire
encore sur les indemnités de départ on choqué les militants et les syndiqués parce
qu’ils sont en total décalage avec les valeurs que nous portons au quotidien.
La CE Fédérale considèrent que le secrétaire général de la CGT a perdu toute
crédibilité en interne comme en externe de la CGT et que la seule option y compris
d'un point de vue humain est de démissionner de son poste de secrétaire général. Pour
autant, elle dénonce la campagne médiatique dont il fait l’objet laissant supposer des
malversations ou des irrégularités pénalement coupables comme le font des politiques
ou des patrons. Elle condamne fermement celui ou ceux qui, en interne, ont favorisé
cette campagne anti CGT. Ces pratiques sont également contraires à nos valeurs et
notre conception du débat démocratique au sein de la CGT.
Elle considère que les membres du bureau confédéral ont une part de responsabilité
importante dans la situation que vit la CGT, qu'ils n'ont pas rempli leur rôle de
responsables politiques au sein du bureau par manque d’animation collective et par
conséquent la question de leur démission devait être également posée.
Elle met un accent particulier sur ce qu'elle considère comme l'une des premières
priorités, le besoin de remettre très rapidement en route notre démarche revendicative
à partir des décisions et des orientations du 50e congrès confédéral et de retisser des
liens avec les syndicats et l’ensemble des organisations.
Définir une stratégie et une orientation politique claire comprises des militants, des
syndiqués, premières victimes de cette situation.
Elle pointe le rôle exemplaire des militants sur le terrain qui, par leur engagement, ont
permis à la CGT d'obtenir malgré le matraquage médiatique des victoires
revendicatives importantes.
Elle considère enfin qu'il faudra arriver devant le CCN extraordinaire du 13 janvier sur
la base d’une position claire de la CE confédérale et l'élaboration d'une feuille de route
pour la préparation du prochain congrès confédéral en 2016.
Avoir une réflexion sur l’évolution du bureau confédéral (secrétaire général et
administrateur compris) autour de quelle animation, quelle équipe et quel
fonctionnement de la maison confédérale et donc décider du dispositif à mettre en
place d'ici le prochain congrès.
Pour cela, le CEF a pris la décision d'organiser une réunion téléphonée avec les
membres de la direction fédérale entre le 6 janvier, jour de la CEC, et le 13 janvier,
jour du CCN extraordinaire, pour faire le point et pour arrêter une position fédérale
qui sera portée par le ou la camarade qui représentera la fédération le 13 janvier
prochain au CCN.

Partager cet article

Repost 0
Published by Communistes libertaires de la CGT - dans Du côté des Structures: syndicats - UL - UD - Confédé
commenter cet article

commentaires